Visions fugitives Visions fugitives
Visions fugitives Visions fugitives

Visions fugitives

Traduction CHRISTIANE BESSE  - Langue d'origine : ANGLAIS

À propos

Labyrinthes de souvenirs éphémères, instants de vie réels ou inventés, présent inévitablement tricoté dans le passé, tous les récits réunis dans ce recueil portent la marque d'un écrivain fasciné par le cinéma.
Que ce soit avec visions fugitives (un musicologue américain en route pour un village de la meuse en ruine pendant la première guerre mondiale), hantise (un architecte-paysagiste, victime d'une étrange schizophrénie), vidéo pour adultes (le cynisme oxonien dans toute sa splendeur), fantaisie sur une valse aimée (à hambourg, une petite prostituée mélomane rencontre un jeune pianiste) ou encore varengeville (georges braque console un petit garçon).
Ce recueil pourrait aussi - si le titre n'était pas déjà pris - s'intituler " je suis une caméra ".

Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782020359481

  • Disponibilité

    Disponible

  • Longueur

    22 cm

  • Largeur

    14.5 cm

  • Épaisseur

    2 cm

  • Poids

    580 g

  • Distributeur

    Interforum

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

William Boyd

William Boyd, né à Accra (Ghâna, en 1952, a étudié à Glasgow Nice et Oxford, où il a également enseigné la littérature. Il est l'auteur de quatre recueils de nouvelles - La Chasse au lézard, Le Destin de Nathalie X Visions fugitives, volume comprenant la monographie fictive Nat Tate : un artiste américain (1928. 1960), La femme sur la plage avec un chien - et de huit autres romans - Un Anglais sous les tropiques, Comme neige au soleil, La Croix et la Bannière, Les Nouvelle ; Confessions, Brazzaville plage, L'Après-midi bleu, Armadillo, et A livre ouvert couronné par le Grand Prix Littéraire des lectrices de Elle et le prix Jean-Monnet. Pour le cinéma, il a adapté Mister Johnson de Joyce Carey, La Tante Julia et le scribouillard de Mario Vargas Llosa, et a lui-même réalisé le film La Tranchée en 2000.

empty