Pocket

  • A l'aube d'un matin d'hiver, un jumbo-jet explose au-dessus de la manche.
    Au milieu de membres éparpillés et d'objets non identifiés, deux silhouettes improbables tombent du ciel : gibreel farishta, le légendaire acteur indien, et saladin chamcha l'homme des mille voix, self-made man et anglophile devant l'eternel. agrippés l'un à l'autre, ils atterrissent sains et saufs sur une plage anglaise enneigée...
    Gibreel et saladin ont été choisis (par qui ?) pour être les protagonistes de la lutte éternelle entre le bien et le mal.
    Tandis que les deux hommes rebondissent du passé au présent et du rêve en aventure, nous sommes spectateurs d'un extraordinaire cycle de contes d'amour et de passion, de trahison et de foi, avec, au centre de tout cela, l'histoire de mahmoud, prophète de jahilia, la cité de sable - mahmoud, frappé par une révélation où les versets sataniques se mêlent au divin.

  • Furie

    Salman Rushdie

    Dandy irascible et chaplinesque, le professeur Solanka a fui le vieux continent pour s'installer à Manhattan. La vie n'est que fureur, il le sait, d'où naissent la création et la passion mais aussi la violence, la douleur et la destruction. Marionnette égarée dans une ville condamnée, cerné par les Furies, les fléaux de l'argent, du pouvoir et du sexe, Solanka croit leur résister en créant d'étranges poupées pensantes dont les médias ne tardent pas à s'emparer. Mais voilà le professeur assailli par d'autres poupées, de chair et de sang celles-là, érotiques et perverses, qu'un mystérieux assassin, le Tueur de Panama, menace de supprimer. Et si, parmi ces harpies, se trouvait une fée capable de le sauver ? Le style au vitriol de Rushdie, sa rage, sa colère et son comique féroce éclatent dans cette fiction qui dénonce la folie d'une société et d'une civilisation.

  • Le dernier soupir du Maure

    Salman Rushdie

    On dit qu'il descendait de Vasco de Gama et que sa mère, Aurora, la plus illustre artiste peintre de son temps, l'avait conçu sur des sacs d'épices avec un humble négociant juif de Bombay. Moins de cinq mois plus tard, Moraes Zogoiby, dit Le Maure, venait au monde, y vieillissant deux fois plus vite que le commun des mortels. Adulte à dix ans, mis au ban de la société, le rejeton difforme prenait place dansune fabuleuse saga familiale et historique dont le secret se trouvait en Espagne, caché sur la toile du dernier chef-d'oeuvre peint par la prodigieuse Aurora. L'exubérance, la fougue, l'ironie : tout le génie tumultueux de Rushdie emporte le lecteur dans un brassage énorme de sensations, d'éclats de rire, de drames et d'émotions.

  • C'est l'histoire d'un amour infini. C'est l'histoire d'un amour qui abolit le temps, perdure après la vie et se poursuit dans le Royaume des morts. Le mythe d'Orphée revisité par Salman Rushdie... Son Orphée est hindou, il se nomme Ormus Cama et, comme le poète de Thrace, il est musicien - ou plutôt une star du rock, époque oblige. Son Eurydice, Apsara, est une chanteuse adulée qui disparaît dans un tremblement de terre, le jour de la Saint-Valentin. Ormus, comme Orphée, s'efforcera de la ramener dans le monde des vivants. Ce conte au verbe étincelant sur l'amour, la vie, la mort et le rock'n'roll célèbre la rencontre intime et imparfaite de l'Orient et de l'Occident et entraîne le lecteur dans une ronde étourdissante.

  • Shalimar le clown

    Salman Rushdie

    Los Angeles, 1991. Maximilien Ophuls, ex-ambassadeur des États-Unis en Inde, devenu chef de la lutte antiterroriste en Amérique, est égorgé devant le domicile de sa fille illégitime India. Il a été tué par un mystérieux Cachemiri, Shalimar le clown, son chauffeur. Tout semble indiquer un acte politique, mais il s'agit d'un crime passionnel d'une nature très spéciale...
    Voici l'histoire d'un amour qui connaît une fin tragique : celle de Maximilien, de son meurtrier et de sa fille - ainsi que de la femme qui unit leurs destins. Une épopée qui s'étend de la Californie à la France, l'Angleterre et surtout, au Cachemire, paradis terrestre peuplé de pêchers et d'abeilles, de femmes aux yeux émeraude et d'hommes assassins : un paradis détruit plutôt que perdu.

empty