• Le Nouveau Testament a durablement influencé la culture occidentale, et l'imprègne encore aujourd'hui. Des Évangiles à l'Apocalypse, ces textes, rédigés entre 50 et 130 et rassemblés au fil du temps pour constituer le canon, sont de nature diverse.
    En suivant la chronologie de leur rédaction, Régis Burnet présente le contenu des différents livres qui composent le Nouveau Testament, les replace dans le contexte historique de l'Église naissante, expose leurs orientations théologiques. Il retrace également les étapes de l'élaboration et de la clôture du canon ainsi que l'histoire des versions et traductions de cette oeuvre centrale. Grâce à une chronologie, un glossaire et un tableau indiquant les passages où sont relatés les épisodes principaux du Nouveau Testament, cet ouvrage est aussi un précieux guide de lecture.

  • Ce beau livre richement illustré, tiré d'une rubrique de la revue Le Monde de la Bible, présente les diverses interprétations que chaque grande oeuvre picturale a fait de la Bible. A l'aide de nombreuses reproductions de tableaux de maître et de leurs détails les plus significatifs, accompagnées d'un texte clair et pédagogique, ce livre permet de comprendre comment l'art s'est emparé du motif religieux ; et permet de voir comment la compréhension de l'Écriture « grandit avec ses lecteurs ».Les artistes sont loin d'être de simples illustrateurs. S'ils s'emparent de la Bible, ce n'est jamais pour en donner un banal équivalent pictural mais pour défendre une esthétique, pour montrer leur supériorité en représentant ce qui peut sembler insaisissable - comme le bouleversement d'une âme qui se convertit, le fugace instant d'une apparition, ou l'effet du discours de foi sur les esprits - pour dénoncer de manière détournée les horreurs du monde dans lequel ils vivent, ou bien une manière de se faire moralistes et de corriger les vices humains par l'Écriture sainte.

  • C'est Régis Burnet, ancien élève de l'École normale supérieure et professeur à l'université catholique de Louvain, qui se fait ici votre guide pour entrer dans le livre de l'Apocalypse.
    Identification de l'auteur, contexte scripturaire, historique, culturel et rédactionnel, analyse littéraire, structure et résumé, examen détaillé des grands thèmes, étude de la réception, de l'influence et de l'actualité, lexiques des lieux et des personnes, chronologie, cartes géographiques, bibliographie : un grand spécialiste de l'Écriture se fait votre tuteur sur l'un des textes les plus mystérieux de l'histoire humaine.
    « Mon ABC de la Bible », ou la boîte à outils d'une lecture informée et vivante du Livre des Livres.

  • Régis Burnet propose une approche très pédagogique pour appréhender la cohérence du corpus biblique ? D'où vient ce texte ? Comment la Bible parle-t-elle de Dieu ? Comment le peuple de Dieu trouve-t-il sa place originale ? Comment se situe Jésus ? Que penser de la Bible comme parole de Dieu ? En favorisant une approche culturelle, qui va à l'essentiel, répond avec le plus de clarté possible à ces questions que chacun se pose.

  • L'évangile de la trahison

    Régis Burnet

    • Seuil
    • 9 Octobre 2008

    Méchant, traître, fourbe et voleur.
    Judas cumule tous les vices depuis plus de deux mille ans. comment est-il devenu ce personnage honni de tous? outrage à la bonté divine, il pose de redoutables questions théologiques. comment expliquer qu'un dieu tout-puissant se soit laissé arrêter par un tel homme? dieu avait-il besoin d'un traître pour accomplir son dessein ? unanimement détesté ? des évangiles aux poètes du xixe siècle, des pères de l'église à bernanos, judas répugne et fascine.
    Mais il devient peu à peu un homme ordinaire, avec ses lâchetés et ses tourments : diabolique au départ, il finit par n'être plus qu'une illustration de notre nature humaine. se fondant sur les résultats de l'exégèse passée et récente et sur les différentes interprétations théologiques et spirituelles qui ont été données du disciple maudit, régis burnet propose d'élucider le mystère judas. bien plus encore, par ce portrait sans équivalent du méchant légendaire, c'est toute une théologie de la trahison et du désespoir qui est ainsi bâtie et présentée.

  • Au rythme d'une méditation par jour, ce carnet propose une lecture suivie du Livre des Actes des Apôtres.
    Véritable chronique de la première communauté chrétienne, ce livre est lu chaque année en Église pendant les dimanches du temps pascal, de Pâques à la Pentecôte. Il décrit la jeune Église, sa vie sous la mouvance de l'Esprit, ses premiers conflits, les grandes décisions qui ont fait date.
    L'auteur, bibliste et commentateur spirituel, n'oublie pas de montrer l'actualité du texte biblique.
    En cette année 2000 consacrée à l'Église, la méditation suivie des Actes est une façon simple et active de s'associer dans la prière à l'événement jubilaire.

  • Paroles de la Bible

    Régis Burnet

    • Seuil
    • 27 Octobre 2011

    ÿþAlors que le christianisme fait partie intégrante de nos valeurs, de nos références, de notre histoire, la Bible est devenue à nombre d'entre nous un texte lointain. Quelques moments forts de la vie de Jésus, rapportés dans les Évangiles, quelques paroles-clés : " Prenez, ceci est mon corps ", " Pardonne-leur, ils ne savent pas ce qu'ils font " évoquent un sens, mais trop souvent schématisé par des a priori, simplifié par une lecture littérale ou affadi par un catéchisme qui ne s'est pas renouvelé. Ce livre, à l'image des autres titres de la série, fait parler les textes - ici, la Bible -, éclairant, en une interprétation vivante, des formules qui sont devenues pour nous ternes ou énigmatiques et rendant ainsi compte des valeurs et des orientations essentielles du christianisme." Au commencement était le Verbe et le Verbe était auprès de Dieu et le Verbe était Dieu ", " Il est plus facile à un chameau de passer par le chas d'une aiguille qu'à un riche d'entrer dans le Royaume de Dieu ! ", " Aimez-vous les uns les autres "... : de l'Ancien au Nouveau testament, l'explication de ces paroles, nourrie par les récents acquis des sciences bibliques qui n'ont cessé depuis un siècle de renouveler la lecture de l'Écriture, éclaire des moments particulièrement significatifs du texte, nous plongeant dans l'esprit du christianisme.

  • 24 heures de la vie de Jésus Nouv.

    24 heures de la vie de Jésus

    Régis Burnet

    • Puf
    • 20 Octobre 2021

    De Jésus, on croit connaître toute l'histoire, de la naissance à la mort, et même au-delà.
    Rien n'est moins sûr : comment vivait réellement Jésus de Nazareth ? À quoi pouvait ressembler une journée de cet homme inclassable, ni prêtre ni sage, aux confins de l'Empire romain, aux toutes premières heures de notre ère ?
    Ce livre n'est pas une biographie de Jésus. C'est le récit de ce que pouvait être son quotidien ainsi que celui de son entourage, amis comme adversaires. Régis Burnet propose de comprendre qui fut Jésus en nous décrivant son monde - matériel, politique, culturel, religieux et social. C'est tout un univers qui est ainsi mis au jour. En mêlant narration et explication, érudition et récit, l'auteur fournit des clefs pour comprendre non seulement ce personnage inclassable, mais aussi ceux qui le suivent ou le combattent.
    L'auteur aborde également, de manière aisée et passionnante, les grands problèmes d'interprétation qui ne cessent de nous agiter : que pensaient les contemporains de lui?
    Quelles relations avait Jésus avec la communauté juive ? qui sont les apôtres ? qu'estce qu'un miracle ? pourquoi tout cela va-t-il mal finir pour Jésus ? quel est son message ?

  • Les lettres de saint Paul constituent les plus anciens écrits chrétiens qui nous soient parvenus et nous offrent donc un témoignage de première main sur les premières communautés. Saint Paul réalise la première synthèse intellectuelle du christianisme et peut être à bon droit qualifié de « premier théologien » de toute l'histoire. Premier à exprimer la nouvelle foi, il imprime de manière définitive sa marque sur le vocabulaire du christianisme, sa compréhension du salut, du Christ, de l'Église. Que ce soit pour le prolonger ou le nuancer, s'en éloigner ou s'en rapprocher, tout discours chrétien part de Paul.

    Cet album propose un présentation de Paul et de la situation des premières communautés chrétiennes à qui sont destinées les épîtres. La seconde partie de l'album, de loin la plus importante, propose 15 textes étudiés sous trois modes différents : pistes de lecture, commentaire suivi et travail personnel. Chaque texte étudié est reproduit dans la traduction de la BJ.

  • L'evangile de saint paul

    Régis Burnet

    • Cerf
    • 2 Octobre 2008

    Ce livre constitue une première introduction à la vie, aux lettres et à la pensée de Paul de Tarse. Après un bref panorama de la vie de l'apôtre, il passe en revue ses lettres les unes après les autres dans un style simple. Les principaux passages sont commentés, un plan de chaque épître est donné, tandis que la plupart des difficultés sont élucidées. Pour rendre le lecteur plus actif et permettre l'usage de ce guide dans des groupes d'étude, des questions en fin d'explication poussent à la réflexion personnelle. Cet ouvrage est aussi un compagnon de lecture pour tous ceux qui veulent lire ses lettres sans posséder de connaissances historiques ou théologiques préalables. En correspondance et complément à cet ouvrage d'initiation, les Editions du Cerf proposent, du même auteur, un album "Fêtes et Saisons", Saint Paul. Des textes qui ont fait le christianisme, présentant et commentant une quinzaine de grands textes de Paul.

  • Comment parlaient les hommes de l'Antiquité ? Que se racontaient-ils chaque jour ? Les écrits ont généralement disparu et l'on ignore bien souvent tout de leur intimité. Il existe cependant une exception : les papyrus de l'Egypte, miraculeusement sauvegardés grâce à l'aridité du désert.
    Il s'agit des plus anciens témoignages authentiques qui nous sont parvenus. Découverts il y a plus d'un siècle, les voici réunis pour la première fois dans une anthologie en français.
    Comment n'être pas fasciné : c'est un héritage direct du temps des pharaons qu'ils nous transmettent !
    Entièrement traduits et présentés par Régis Burnet, ces extraordinaires papyrus révèlent une vie surprenante. Loin du ton parfois pompeux des oeuvres littéraires, ils nous montrent des hommes de chair et de sang dans leurs préoccupations concrètes et les mille et uns secrets de leur existence quotidienne. Ainsi, mieux qu'à travers tous les récits et les reconstitutions, souvent sujets à caution, le naturel de leurs voix étrangement proches et vibrantes, comme si elles s'adressaient à nous, témoigne en direct et sans emphase de l'intemporalité de l'esprit humain.

  • Qu'est-ce qui distingue les lettres chrétiennes des autres lettres de l'Antiquité comme celles de Pline le Jeune ou de Sénèque ? En écrivant les premières lettres du christianisme, Paul invente-t-il un genre ? Ses successeurs ont-ils adopté son modèle ? Pour répondre à ces questions, cet ouvrage analyse les épîtres du premier christianisme (Ier-IIe siècle) d'un point de vue littéraire.
    Abandonnant les distinctions habituelles entre textes canoniques et textes non canoniques, entre lettres pauliniennes et épîtres catholiques, l'auteur étudie le genre épistolaire dans son ensemble Paul, Jacques, Jean, Pierre et Jude, mais aussi Clément de Rome, Barnabé, Ignace d'Antioche et Polycarpe de Smyrne. Sa démarche originale lui permet d'établir que toutes ces lettres entretiennent un rapport particulier à la présence et à la mémoire, mais aussi que certaines lettres attribuées à Paul n'adoptent pas sa manière habituelle et peuvent légitimement être considérées comme inauthentiques.
    Il fait ainsi le point sur la question de la pseudépigraphie. Ecrit dans une langue claire, présentant pour chaque lettre l'état de la recherche et offrant au lecteur une bibliographie raisonnée et commentée quasi exhaustive, ce livre peut servir d'initiation tant au genre épistolaire dans l'Antiquité qu'à celui des lettres chrétiennes.

  • Croissance, prospérité, récession, crise et désespoir généralisé ! Désemparés, les gouvernants de nos sociétés du chômage ont statué que le "bon pauvre", pour mériter ses allocations, doit vouloir travailler. Ou, à tout le moins, exciper d'une telle volonté. A croire qu'ils ont lu saint Paul : "Que celui qui ne travaille pas ne mange pas non plus." Toutefois, prévient Régis Burnet, la prescription de l'Apôtre a reçu tant d'interprétations contradictoires au cours des siècles que l'on peinerait à l'ériger en solution des nouvelles pauvretés. Destiné à l'origine à contrer les oisifs qui prenaient prétexte du retour imminent du Christ, ce principe servit, explique-t-il, à justifier l'obligation spirituelle faite aux moines de gagner leur pain. Pendant le Moyen Age, il joua un rôle essentiel dans la réhabilitation sociale des activités productives. Puis, avec la Réforme, il permit de fonder durablement le nouveau monde qui s'annonçait sur le travail. A partir de là, le tableau se mit à grincer. Aux Temps modernes, aux XVIIe - XVIIIe siècles, rappelle Burnet, il fut utilisé afin de contraindre les indigents au labeur en les enfermant dans des maisons de force. Aux XIXe - XXe siècles, il tourna au mot d'ordre de l'Internationale socialiste et des mouvements communistes, au point d'entrer tel quel dans la constitution soviétique et stalinienne de 1936 ! Avant, parfait revirement, que les idéologues de la mondialisation ne s'en emparent pour légitimer, sous une forme laïcisée, le capitalisme libéral... Un parcours historique et critique éblouissant où l'un des plus remarquables jeunes exégètes contemporains montre ce que le pauvre d'hier et le miséreux d'aujourd'hui ont malheureusement d'irréductible.


  • vingt ans après sa publication, " pour lire le nouveau testament " avait un peu vieilli : malgré un succès non démenti, étienne charpentier le destinait avant tout à des groupes bibliques catholiques fondés dans la suite du concile vatican ii (1962-1965) qui avait insisté sur l'importance des études bibliques dans l'eglise catholique.
    aujourd'hui, les lecteurs de la bible ont changé. tout d'abord parce que les lecteurs non chrétiens sont de plus en plus nombreux ; ils veulent connaître le livre qui a largement forgé la culture de l'occident et comprendre, le cas échéant, le pourquoi de la foi que lui accordent toujours de nombreux croyants. ensuite parce que, chrétiens ou non, ils possèdent de moins en moins la culture religieuse qui permettait d'entrer naturellement dans les explications d'etienne charpentier.
    enfin, parce que dans ses références, ses exemples illustratifs, sa volonté d'actualiser, ce dernier faisait appel à un monde qui a changé. ce livre veut donc être, modestement, un guide actuel pour la lecture du nouveau testament. il ne présuppose pas de connaissances préalables et s'adresse aussi bien au croyant qu'au non-croyant, à celui qui veut lire seul qu'à celui qui lit en groupe, à celui qui veut reprendre la lecture qu'à celui qui la débute.
    chaque étape est divisée en deux : une présentation générale d'un livre ou d'un groupe de livres, une série d'" itinéraires " qui permettent de butiner au sein du ou des livres. selon ses goûts ou ses désirs, chaque lecteur peut ainsi parcourir le nouveau testament ou bien s'arrêter sur un livre et l'étudier plus précisément. mais surtout le lecteur a le droit, et même le devoir, d'aller plus loin. pour bien utiliser ce guide, il faut le dépasser, le contester, l'interroger, ne rien accepter de ce qu'il dit sans l'avoir vérifié dans le texte.
    un guide est fait pour être écorné, annoté, barré, et finalement abandonné.

  • Comment décrypter les scènes de l'Ancien Testament si souvent représentées dans la peinture occidentale ?
    Comment reconnaître les symboles essentiels et propres à chaque épisode biblique ? Comment apprécier la richesse des interprétations qu'offrent Michel-Ange, Rembrandt, Le Caravage, Poussin ?
    Voici seize études correspondant aux seize récits les plus représentés de l'Ancien Testament : d'Adam et Ève à Jonas et le poisson, en passant par le déluge, la tour de Babel, Abraham et Isaac, Moïse sauvé des eaux, David et Goliath, Judith et Holopherne, Suzanne et les vieillards... Les auteurs présentent les oeuvres les plus célèbres dans leur contexte religieux et artistique. Des catacombes romaines aux collages d'Ernest Pignon-Ernest, une histoire culturelle mise à la portée de tous.

  • Successeur de la méthode de J. Wenham, qui avait aidé des générations d'étudiants à apprendre le grec, ce manuel a été entièrement renouvelé par Jeremy Duff.
    Se fondant exclusivement sur le grec biblique et ne supposant aucune connaissance préalable de cette langue, ce livre permet, au bout d'une vingtaine de leçons, de pouvoir lire le Nouveau Testament dans le texte.
    Cette nouvelle version est plus pédagogique que celle qui la précède. Adoptant les techniques d'apprentissage des langues vivantes, elle introduit les éléments grammaticaux au fur et à mesure de la progression des leçons : cela permet au débutant de traduire dès les premières leçons des phrases issues du Nouveau Testament.
    L'ouvrage a été considérablement adapté pour le mettre à la disposition du public français. D'une part, le manuel se fonde sur la grammaire du français. D'autre part, il a été largement récrit pour qu'il corresponde aux habitudes universitaires françaises. De nombreux concepts grammaticaux ont été introduits, le grec a été systématiquement accentué, l'ordonnancement de certains chapitres a été revu pour qu'ils répondent aux habitudes d'apprentissage de l'enseignement du grec.

  • En jugeant, le 7 mai 2012, que la circoncision était assimilable à une blessure passible de condamnation, le président du tribunal de grande instance de Cologne ne s'attendait sans doute pas à susciter une polémique aussi vive, qui allait très vite franchir les frontières de son pays. Pris dans une logique trop exclusivement juridique, il oubliait, sans doute, qu'en contestant la légitimité de ce rite, sous prétexte d'atteinte à l'intégrité physique de l'enfant, il faisait fi de dimensions symbolique et religieuse pourtant essentielles aux yeux de nombreux croyants, juifs, musulmans, mais aussi chrétiens. Cet ouvrage, même s'il croise l'actualité, n'entend pas réagir à celle-ci - le séminaire de recherche dont il est issu précède d'ailleurs l'événement - et encore moins entrer dans la polémique. En revisitant la quasi-totalité des textes bibliques sur le sujet, Nouveau Testament inclus, les six contributeurs cherchent, au contraire, à scruter la signification de ce rite aux origines obscures et à mieux comprendre, au travers des textes qui le fondent, sa signification et son importance. On pourrait même espérer que ce recueil contribue à éclairer le débat.

empty