• Partout dans le monde renaissent des rituels hideux, typiques d'un culte blasphématoire que l'on croyait disparu à jamais : le culte de Cthulhu. Les peuplades primitives se révoltent pour adorer d'odieuses idoles à l'effigie de la monstrueuse créature céphalopode, endormie depuis des millions d'années dans sa demeure sous-marine de R'lyeh.
    Les temps seraient-ils venus ?
    À travers les États-Unis, quelques hommes courageux, comme le professeur Angell, de Providence, l'inspecteur Legrasse et le premier lieutenant Johansen, vont tenter de s'opposer au réveil de Cthulhu. Mais que peut le courage contre une abomination venue d'outre-espace, dont la simple vue suffit à vous faire perdre la raison ?

  • Alors nous y voilà.

    Un monde où toutes les peurs peuvent surgir du contexte le plus ordinaire et qui nous livre en même temps le plus étrange quotidien de l'Amérique début de siècle.

    Des monstres dans les replis de la mer ou les fonds reculés de la terre, la possibilité de traversées du temps, l'étonnement de mondes précédant le nôtre.

    Mais tout cela au nom d'un mystère autrement plus haut, celui de la littérature elle-même, qui nous fait en appeler à l'histoire qu'on vous raconte, pour tenir dans le désarroi du monde.

    François Bon.

  • Les documents retrouvés dans les biens hérités de son grand-oncle, mort dans de mystérieuses circonstances, vont mettre l'anthropologue Francis W. Thurston sur la voie d'une terrible vérité : tapis au fond de l'océan, dans la cité de R'lyeh, l'infâme Cthulhu sommeille en attendant d'imposer son règne sur la terre, tandis que ses disciples, réunis autour d'un culte secret, préparent son retour. L'oeuvre fondatrice du mythe de Cthulhu, un univers de fiction prolongé par de nombreux auteurs de littérature fantastique.

  • Fin des années 1920, l'épopée des pôles, les premiers avions se posent sur l'Antarctique. Écho précis de ces expéditions, Lovecraft déchaîne tous ses monstres. L'horreur est sous la glace.

    Publié en 1938 dans une version abrégée, encore simplifiée dans sa traduction française sous le titre Dans les montagnes hallucinées, on dispose désormais d'un texte définitif - il était temps de lui rendre hommage.

  • Au cours de l'hiver 1927, une formidable force militaire mobilisée par le gouvernement s'abat sur le port désaffecté d'Innsmouth. Ses habitants aux traits grotesques et à l'allure sinistre sont arrêtés et leurs maisons pourrissantes rasées, jusqu'à ce que tout vestige de la ville fantôme soit effacé pour de bon. En l'absence de procès, la trace des habitants difformes disparaît au fond d'une prison. Au fil des ans, l'affaire est bientôt enterrée, et seuls quelques curieux tenaces s'interrogent encore sur l'ampleur des moyens déployés pour faire disparaître cette étrange communauté. Une seule personne détient l'entière vérité : l'homme qui a découvert les horreurs rôdant sous la surface et a failli y laisser la vie. Mais cette vérité est de celles qui rendent un homme fou...

  • La singularité de cet homme-là n'est pas moindre : la littérature vient là et se renverse. De Lovecraft, nous savons les livres de sa bibliothèque, la Remington 1906, la date de ses brouillons. Mais nous commençons tout juste à prendre en compte, dans notre lecture, l'essor des villes, le rôle des magazines, la montée des idéologies dans l'après de la Grande Dépression, ou le bouleversement qu'induisent les sciences.

  • Septembre 1930. Une expédition scientifique menée par le professeur Dyer, géologue de renom, s'aventure dans les immensités désolées de l'Antarctique. Lorsqu'une partie de son équipe disparaît au cours d'un blizzard, peu après la découverte d'une mystérieuse nouvelle espèce, le professeur se lance à leur recherche. Sa quête le mène bientôt dans les profondeurs glacées du sixième continent, au coeur d'une nécropole titanesque autrefois hantée par des êtres étranges et terrifiants. Sur la piste sanglante laissée par les cadavres de ses hommes, chaque nouveau pas dans ce labyrinthe immémorial aux fresques déroutantes et barbares le rapproche davantage d'une révélation trop effroyable, trop immense pour que la raison humaine puisse y résister...

  • Et si ce magnifique texte était un condensé de tout l'art de Lovecraft au plus haut ? Les paysages austères et mystérieux du Vermont sauvage, où on s'enfonce. Les faits divers. Toute la gamme des inventions techniques. De compliqués voyages en train ou en voiture. Une maison assiégée par des entités inconnues. Un des textes les plus élaborés et obsédants du maître de l'horreur.

    François Bon.

  • Treize récits, certains de jeunesse, d'autres de la maturité. Certains parmi les plus célèbres, d'autres plus secrets.

    C'est son laboratoire. Là qu'il évoque Edgar Poe, Huysmans ou Baudelaire.

    Là qu'il est aussi, plus souvent, sensible au monde du dehors.

    Et, chaque fois, une figure du livre. Fou, maudit, perdu, dangereux, mais le livre.

    Et c'est notre bibliothèque qui prend feu avec nous.

    François Bon

  • Providence et Lovecraft, histoire commune. La géographie réelle d'une ville natale qui fait fiction. Ainsi de cette maison d'apparence ordinaire, toujours sise Benefit Street, au flanc de la vieille colline universitaire. La porte de cave donnant sur la rue. Et l'horreur gagne la pleine ville. Puis, au loin, ce clocher : enfoncez-vous dans la ville, tentez de le rejoindre, vous le perdrez et vous perdrez.

    François Bon.

  • Dans le village isolé et décrépit de Dunwich, Massachussetts, vit l'énigmatique et repoussant Wilbur Whateley. Fils monstrueux d'une femme albinos et difforme et d'un père inconnu, sa naissance et son enfance marquées par d'étranges événements, Wilbur grandit à une allure anormale et atteint sa taille adulte à l'âge de dix ans. Ses semblables le rejettent et les animaux le craignent. Son grand-père l'initie à la sorcellerie, le guidant dans de sombres rituels. Et tandis que le troupeau de sa famille décline, affligé par de mystérieuses plaies, sous le regard suspicieux des habitants de Dunwich, Wilbur s'aventure toujours plus loin sur la voie de l'horreur, aidé par le grimoire maléfique qui est à la fois l'objet et le moyen de sa quête : le Necronomicon...

  • Polaris : et autres nouvelles Nouv.

    Rêve ou réalité, il est parfois difficile de faire la différence entre les deux - et cet état flottant est loin d'être agréable. Chaque nuit, la cité céleste d'Olathoé apparaît en songe au héros de Polaris. Ses visions se précisent chaque fois un peu plus, et il attend le sommeil avec impatience pour retrouver la ville, au point de redouter le moment où il se réveillera et devra se replonger dans le cauchemar de la réalité.
    Polaris et les autres nouvelles de cette anthologie présentent un monde empreint de mystère et d'onirisme, où le lecteur se perd dans les "contrées du rêve"

  • Howard Phillips Lovecraft est sans nul doute l'auteur fantastique le plus influent du XXe siècle.?Son imaginaire unique et terrifiant n'a cessé d'inspirer des générations d'écrivains, de cinéastes, d'artistes ou de créateurs d'univers de jeux, de Neil Gaiman à Michel Houellebecq en passant par Metallica.
    Le mythe de Cthulhu est au coeur de cette oeuvre: un panthéon de dieux et d'êtres monstrueux venus du cosmos et de la nuit des temps ressurgissent pour reprendre possession de notre monde. Ceux qui en sont témoins sont voués à la folie et à la destruction.
    Découvrez ou replongez-vous avec un délice coupable dans les récits les plus emblématiques de ce mythe, qui vous sont proposés à l'unité au sein de la collection Brage...
    Le mythe de Cthulhu n'a jamais été aussi réel...

  • À la fin du XVIIIe siècle, Joseph Curwen, fuyant Salem lors des grandes chasses au sorciers, s'établit à Providence où il meurt quelques années plus tard. En 1928, son descendant Charles Dexter Ward s'évade sans laisser de traces de l'asile d'aliénés où il a été enfermé. Son dernier visiteur, le docteur Willett, médecin de la famille, entreprend d'élucider la disparition de ce dangereux patient. Retraçant les étranges recherches et expériences de celui-ci, chaque nouvelle découverte révèle des horreurs innommables. La découverte de la tombe de son ancêtre n'a été pour le jeune homme qu'un premier pas sur le long chemin qui le mènera à la folie...

  • «C'était le reflet vampirique de la pourriture, des temps disparus et de la désolation ; le phantasme, putride et gras d'égouttures, d'une révélation pernicieuse dont la terre pitoyable aurait dû pour toujours masquer l'apparence nue. Dieu sait que cette chose n'était plus de ce monde - et pourtant au sein de mon effroi, je pus reconnaître dans sa matière rongée, rognée, où transparaissaient des os, comme un grotesque et ricanant travesti de la forme humaine. Il y avait, dans cet appareil pourrissant et décomposé, une sorte de qualité innomable qui me glaça encore plus.»

  • «La ferme tout entière baignait dans cette couleur mêlée, inconnue et hideuse : les arbres, les bâtiments, et mêmle la verdure et l'herbage qui n'avaient pas complètement tourné à la fatale désintégration dans la grisaille. Les branches se tendaient toutes vers le ciel, coiffées de langues d'un feu immonde, et des ruissellements chatoyants de ce même feu monstrueux se glissaient autour des poutres de faîtage de la maison, de la grange, des appentis. C'était une scène inspirée d'une vision de Füssli, et sur tout le reste régnait cette débauche de lumineuse inconsistance, cet arc-en-ciel hors du monde et hors mesure de secret poison, qui naissait du puits - bouillonnant, palpant, enveloppant, s'étendant, scintillant, étreignant et faisant malignement des bulles dans son cosmique et inidentifiable chromatisme».

    Traduit de l'anglais (États-Unis) par Simone Lamblin et Jacques Papy.

  • «Je t'en dirai davantage plus tard - à présent j'ai besoin d'un long repos. Je te parlerai des horreurs interdites qu'elle m'a fait pénétrer - des horreurs séculaires qui suppurent encore aujourd'hui dans des coins perdus, entretenues par quelques prêtres monstrueux. Il y a des gens qui savent sur l'univers des secrets que nul ne devrait connaître, et qui sont capables de choses que nul ne devrait pouvoir faire. J'y étais plongé jusqu'au cou, mais c'est fini. À présent, je brûlerais ce maudit Necronomicon et tout le reste...»

  • "Cette cité, il le savait, avait été autrefois pour lui d'une suprême importance. Mais il ne savait dire en quel cycle ou en quelle incarnation il l'avait connue, ni si c'était en rêve ou éveillé. Elle lui rappelait vaguement sa lointaine petite enfance, depuis longtemps oubliée ; cette époque où les mystères des jours sont une source perpétuelle d'émerveillement et de plaisir ; où l'aube et le crépuscule se parent d'accents prophétiques lorsque résonnent les mélodies enjouées des luths et des chants ; où des portails flamboyants s'ouvrent vers de plus intenses et de plus surprenantes splendeurs".

  • Une maison hantée, un orage qui déchire la nuit, des villageois terrifiés par des légendes à vous glacer le sang, des ombres mystérieuses et des secrets pas assez bien gardés... Voici un bref aperçu de l'univers étrange et fantastique dans lequel vous plongeront ces nouvelles.
    Amateurs de frissons, découvrez vite ces quelques textes de l'un des maîtres de l'épouvante !

  • Les récits qui composent « Démons et merveilles » sont autant de voyages fantastiques, hallucinants et angoissés à travers l'inconnu ; Kadath, la grande cité, le nécronomicon et autres êtres venus des temps anciens vous plongeront dans un monde fait de rêves et de réalités mêlées...

  • Des voix inquiétantes qui hantent les collines, de mystérieuses empreintes de pas, une grosse pierre noire gravée de hiéroglyphes à demi-effacés... Un professeur de littérature, passionné par les légendes et le folklore de la Nouvelle-Angleterre, découvre le secret d'étranges créatures dissimulées dans les bois obscurs et plonge dans un univers terrifiant.

  • Les Éditions Rue Saint Ambroise poursuivent leur bibliothèque idéale des grands nouvellistes par l'un des écrivains les plus influents du XXème siècle, un auteur qui a transformé le récit d'horreur en une nouvelle manière de percevoir la place de l'homme dans l'univers : H. P. Lovecraft Ce recueil contient huit des meilleures nouvelles de H. P. Lovecraft, proposées dans une traduction bien plus respectueuse de la langue sinueuse et précise de l'auteur.

    Traductrices : Isabelle Barat, Nathalie Barrié et Anaïs Courdouan.

  • Howard Phillips Lovecraft est sans nul doute l'auteur fantastique le plus influent du xxe siècle. Son imaginaire unique et terrifiant n'a cessé d'inspirer des générationsd'écrivains, de cinéastes, d'artistes ou de créateurs d'univers de jeux, de Neil Gaiman à Michel Houellebecq en passant par Metallica.

    Le mythe de Cthulhu est au coeur de cette oeuvre : un panthéon de dieux et d'êtres monstrueux venus du cosmos et de la nuit des temps ressurgissent pour reprendre possession de notre monde. Ceux qui en sont témoins sont voués à la folie et à la destruction. Les neuf récits essentiels du mythe sont ici réunis dans une toute nouvelle traduction.

    À votre tour, vous allez pousser la porte de la vieille bâtisse hantée qu'est la Maison de la Sorcière, rejoindre un mystérieux festival où l'on célèbre un rite impie, découvrir une cité antique enfouie sous le sable, ou échouer dans une ville portuaire dépeuplée dont les derniers habitants sont atrocement déformés...

  • Dunwich, petit village lugubre cerné par les collines du Massachusetts, est le théâtre d'événements étranges et inquiétants. Le mystère plane autour de la naissance de Wilbur Whateley et le mauvais sort semble s'acharner sur sa famille. Après une enfance solitaire, Wilbur, guidé par ses instincts maléfiques, dérobe un livre de sorcellerie, le Necromicon... Verrouillez les portes, calfeutrez les fenêtres et allumez toutes les lumières avant d'ouvrir ce livre...

empty