• Manuel d'Épictète

    Epictète

    Abrégé de la pensée d'Épictète légué par son disciple Arrien, le Manuel - c'est-à-dire l'enkheiridion, le poignard que l'on a sous la main pour affronter toute éventualité - est voué à l'efficacité éthique. Il est bref et incisif par nécessité. Il ne s'adresse pas au sage, qui n'en a pas besoin, mais à ceux qui, parmi les non-sages, sont en progrès et s'exercent à la sagesse. Cahier d'exercices pour l'éducation philosophique, il donne non seulement les signes du progrès, mais aussi les ultimes conseils, et les marques qui pourront montrer que le pas décisif vers la philosophie aura été franchi. Ces signes, ces conseils et ces marques, le destinataire du Manuel doit les emporter avec lui, pour construire une oeuvre qui, s'appuyant sur les livres, est hors des livres, et ne peut être aidée par personne, sinon par le dieu qui est en lui.

  • Manuel

    Epictète

    Petit guide de philosophie pratique, le Manuel est destiné à quiconque souhaite progresser sur la voie de la sagesse. Selon Épictète, nous devons distinguer ce qui est en notre pouvoir de ce qui ne l'est pas. Ainsi, nous ne maîtrisons pas le cours des événements, mais nous sommes entièrement responsables de la façon dont nous y réagissons. Tempérer nos désirs, vivre en accord avec la Nature, comprendre le monde et le rôle que nous y jouons : tels sont les préceptes que nous exhorte à suivre Épictète, afin de connaître bonheur et vertu.

  • Attachons-nous, soutient Épictète, à distinguer ce qui dépend de nous de ce qui n'en dépend pas.
    La liberté et le bonheur commencent par l'intelligence de ce partage. Né à Hiérapolis vers l'an 50 avant Jésus-Christ, ancien esclave, Épictète fut, avec Marc Aurèle, le stoïcien qui exerça l'influence la plus profonde sur la morale occidentale. On trouvera ici dans une traduction élégante l'intégralité du Manuel et un choix des Entretiens.

  • Pour atteindre le bonheur, tout est question d'attitude. Sur l'avis des autres, la richesse, la chance ou la mort, nous n'avons pas de prise. C'est donc aux opérations de l'âme qu'il faut accorder tous nos soins, et apprendre à jouir des choses matérielles sans nous y attacher. Désirer que les choses arrivent comme elles arrivent, voilà la clef pour Epictète. En illustrant cette voie de manière concrète, il expose avec simplicité et sagesse une manière différente de voir le monde, qui affranchit l'homme des angoisses et des préoccupations de sa condition.
    Compilé par Arrien, le Manuel est suivi de morceaux choisis parmi les Entretiens avec ce même disciple : "A ceux qui craignent la pauvreté", "Contre les gens querelleurs et méchants" ou "Pour ceux qui parlent trop aisément d'eux-mêmes"...

  • « Si un homme possède une supériorité quelconque, ou s'imagine du moins la posséder, alors qu'il n'en est rien, cet homme, s'il manque d'éducation philosophique, en sera inévitablement tout bouffi d'orgueil. Le tyran dit, par exemple : «Je suis le plus puissant du monde.» » L'enseignement du sage Épictète est d'une grande modernité : un manuel de savoirvivre et de liberté de pensée, pour trouver sa place dans le monde et conserver son indépendance d'esprit.

  • Entretiens

    Epictète

    Comme Socrate, qu'il admirait, Épictète n'a rien écrit. Ses enseignements ont été recueillis par un de ses disciples enthousiastes, Arrien, qui accompagna l'édition officielle du texte d'une sorte de préface aux Entretiens, intitulée la Lettre à Lucius Gellius. Outre ces Entretiens, les leçons d'Épictète furent résumées au sein du Manuel, davantage destiné aux initiés et qui connut une fortune considérable, chez les chrétiens comme chez les païens.
    Épictète est beaucoup moins un philosophe qu'un moraliste. Il ne propose pas un chemin de vie mais une sagesse qui ouvre sur le bonheur. La philosophie enveloppée dans le Manuel et dans les Entretiens est celle du stoïcisme primitif, mettant en oeuvre la doctrine de Zénon de Cittium, de Cléanthe et surtout de Chrysippe. Tout son effort tend à libérer l'homme, de manière intérieure uniquement, par la rectitude totale de la pensée.
    Ainsi se dessine une morale de l'assentiment, toute entière bâtie sur le jugement. La discipline de l'âme à laquelle nous invite Épictète, ce détachement absolu de tous les événements extérieurs, de tout ce qui ne dépend pas de nous, doit être le fruit d'une acceptation joyeuse, qui nous fait vivre selon la nature et la raison universelles.

  • Grande figure du stoïcisme avec Sénèque et Marc Aurèle, Épictète prône la liberté, ce pouvoir absolu de l'homme en toute situation, cette faculté de penser et d'agir par soi-même en toute circonstance. Héritier des philosophes de l'École cynique qui acceptent l'horreur du réel, il revendique une indépendance intellectuelle totale et dédaigne les conventions sociales en faveur de la nature.
    Une philosophie aussi exigeante que bienveillante pour développer un véritable art de vivre.

  • Par de courts dialogues, Épictète aborde dans ces pages des problèmes très divers auxquels il donne une réponse pratique. Il traite aussi bien de l'amitié, de l'adultère, de l'essence du bien ou de l'ataraxie que de l'inquiétude, du talent oratoire, du point de départ de la philosophie ou de la façon d'appliquer nos idées a priori. S'attaquant aux épicuriens, le philosophe tend à prouver ici que le stoïcisme est bien la philosophie de l'universel. Cette nouvelle traduction offre au lecteur la possibilité de s'en faire une idée plus précise en venant compléter «Ce que promet la Philosophie» et le fameux «Manuel», ouvrages parus dans cette même collection.

  • «Mais toi, tu manques de ressort, tu es difficile à contenter, et si tu es isolé, tu appelles ton isolement un désert, et si tu te trouves avec les hommes, tu les traites d'intrigants et de bandits. Tu devrais plutôt, si tu es seul, appeler ton isolement repos et liberté et te comparer aux dieux, et si tu es en compagnie nombreuse, ne pas nommer cela cohue, vacarme, spectacle odieux, mais bien fête, réjouissance populaire, et ainsi tout accepter avec contentement.» La philosophie comme art de vivre, pour mener une existence sereine et exempte de troubles, par l'un des grands sages stoïciens antiques.

  • "Je pense en vérité que la pratique philosophique que l'on enseigne dans ce petit livre si cher et si précieux est bien la plus appropriée à l'homme et en particulier aux esprits de nature ou de complexion ni héroïques. ni très forts, mais modérés et dotés d'une force moyenne, ou bien encore faibles, et par là même profitable aux hommes modernes plus encore qu'aux anciens." (Giacomo Leopardi) "Comme Socrate et Jésus (ce rapprochement ne peut que le grandir), Epictète n'a pas écrit. C'est un de ses disciples, Flavius Arrien, qui nous a transmis, vraisemblablement sans trop les remanier, les notes qu'il prenait en assistant à ses cours ou au sortir d'une conversation privée. De là le naturel, la fraîcheur, la familiarité des propos, la spontanéité de l'expression, ce qu'on a appelé "le franc-parler" d'Epictète. Ce n'est pas en vain qu'on lui a donné le nom de Manuel qui en grec est synonyme de poignard. S'il est si mince et de peu de poids c'est pour qu'on puisse le glisser dans sa ceinture et le consulter à toute heure de jour ou de nuit. On y puisera la force d'affronter toutes les tyrannies qui forgent dans l'ombre leurs armes." (Marcel Jouhandeau)

  • Epictète est connu principalement à travers deux textes, les Entretiens et le Manuel. Ce dernier ouvrage a bénéficié d'une large diffusion, et il est disponible en français dans plusieurs traductions de qualité; c'est la raison pour laquelle il ne figure pas dans ce volume. Court et maniable, le Manuel ne donne cependant qu'une image incomplète de la pensée et de la personnalité d'Epictète. Les Entretiens au contraire nous offrent toute la diversité des exemples et commentaires par lesquels Epictète éclaire sa permanente invitation à la philosophie (c'est-à-dire, à ses yeux, au bonheur), et ce en les rapportant de façon rigoureuse au système stoïcien. Beaucoup plus étendus, les Entretiens constituent de ce fait une pièce majeure de la littérature stoïcienne. On en trouvera ici le texte intégral en format de poche, accompagné pour la première fois de la traduction française des Fragments et des Sentences qui complètent heureusement sur plusieurs points les Entretiens.

  • Au fil de la centaine de pages que compte le premier livre des Entretiens, Épictète esquisse le portrait du stoïcien accompli, c'est-à-dire celui de l'homme heureux. Dans ces réflexions, venant compléter le célèbre Manuel traduit dans cette même collection, cet ancien esclave (né en 50 et mort entre 125 et 130) jette les fondations de sa doctrine et de son enseignement. C'est ici, en effet, qu'il prend pour fondement la distinction entre ce qui est en notre pouvoir et ce qui ne l'est pas, critère qui lui permettra par la suite d'explorer une foule de questions d'une surprenante diversité.
    À l'instar de Socrate, Épictète interroge sans relâche. Comme lui, il ne laissa aucun écrit. Nous devons aux soins de son disciple Arrien d'avoir consigné dans les quatre livres des Entretiens les cours et les conférences de son maître. La pensée de ce grand sage stoïcien, profondément pragmatique, est un modèle de philosophie pratique. Désireux de nous guider vers le contentement intérieur, il nous montre comment combattre les difficultés et nous invite à nous affranchir à notre tour afin d'accéder à la véritable liberté. Par ses remarques et ses questions vigoureuses, Épictète amène qui sait le lire et l'écouter à résoudre des problèmes auxquels n'importe quel être humain se trouve un jour confronté. C'est en cela, certainement, que ces pages demeurent impérissables.

  • Malgré leur grande richesse philosophique et la célébrité incontestable de leur auteur, les Fragments et les sentences d'Épictète n'ont, à ce jour, jamais fait l'objet d'une traduction française.
    Pourtant, les Fragments et les sentences forment à eux seuls une oeuvre aussi cruciale que le Manuel d'Épictète le livre de philosophie sans doute le plus traduit et vendu au monde dont ils constituent, par leur aspect stylistique et leur portée philosophique, la suite essentielle. C'est cette lacune que les éditions Manucius se proposent de combler, en mettant à disposition une traduction simple et accessible à tous, complétée d'une introduction et d'un appareil de notes satisfaisant également les attentes d'un public expert.

  • Comment traverser les épreuves de l'existence? Quelle attitude faut-il avoir vis-à-vis de la souffrance? Qu'est-ce que le bien? Telles étaient les questions auxquelles Épictète tentait de répondre dans ses leçons entièrement orales et qui nous ont été conservées grâce à Flavius Arrien. Auditeur assidu du philosophe stoïcien, qui banni par Domitien, enseignait à Nicopolis, Arrien a mis par écrit, sous la forme d'Entretiens, l'enseignement de son maître.La présente édition regroupe, en quatre volumes les livres des Entretiens qui nous sont parvenus. La riche introduction du tome I rassemble les différents éléments biographiques, concernant Épictète, depuis sa condition d'esclave jusqu'à son exil et à la fondation de son école philosophique. L'oeuvre du philosophe est ensuite présentée en détail et assortie d'une analyse complète du genre littéraire de l'entretien», la fameuse «diatribe» que le mot équivalent en français, au sens de nos jours trop précis, ne saurait suffire à traduire. Des pistes de lecture éclairantes concernant la méthode pédagogique et les principes philosophiques d'Epictète sont proposées au lecteur. L'histoire, très abondante, de la tradition manuscrite est relatée de manière synthétique. Chaque tome est en outre enrichi d'une table des titres des «diatribes» permettant de circuler aisément dans le texte, ainsi que par des notes explicatives.

  • Les Éditions Rhéartis, présentent dans sa gamme patrimoine, les oeuvres: «Pensées / Entretiens /Manuel d'Épictète», dans leur version complète. Ces textes, nous permettent de découvrir, ou tout simplement redécouvrir, la pensée et la logique stoïcienne et fataliste.

    Épictète, est un philosophe du 1er siècle apr. J.-C., dont nous savons que peu de choses. Son héritage et son travail nous sont parvenus grâce à son disciple Arrien. Ils nous permettent de découvrir une réflexion structurée et puissante, mettant en avant la pensée et la logique stoïcienne et fataliste, tout en apportant de nombreuses références aux textes plus anciens, tels que «l'Iliade et Odyssée» de Homère.

    Cet éclairage est pourtant un puissant écho dans notre recherche du bonheur, et ce livre trouvera toute sa place dans votre bibliothèque tant il est aisé à comprendre et appréhender. Les trois oeuvres que nous vous présentons vous donneront un relief différent sur des situations que vous pourriez vivre!

  • Comment traverser les épreuves de l'existence? Quelle attitude faut-il avoir vis-à-vis de la souffrance? Qu'est-ce que le bien? Telles étaient les questions auxquelles Épictète tentait de répondre dans ses leçons entièrement orales et qui nous ont été conservées grâce à Flavius Arrien. Auditeur assidu du philosophe stoïcien, qui banni par Domitien, enseignait à Nicopolis, Arrien a mis par écrit, sous la forme d'Entretiens, l'enseignement de son maître.La présente édition regroupe, en quatre volumes les livres des Entretiens qui nous sont parvenus. La riche introduction du tome I rassemble les différents éléments biographiques, concernant Épictète, depuis sa condition d'esclave jusqu'à son exil et à la fondation de son école philosophique. L'oeuvre du philosophe est ensuite présentée en détail et assortie d'une analyse complète du genre littéraire de « l'entretien », la fameuse « diatribe » que le mot équivalent en français, au sens de nos jours trop précis, ne saurait suffire à traduire. Des pistes de lecture éclairantes concernant la méthode pédagogique et les principes philosophiques d'Epictète sont proposées au lecteur. L'histoire, très abondante, de la tradition manuscrite est relatée de manière synthétique. Chaque tome est en outre enrichi d'une table des titres des « diatribes » permettant de circuler aisément dans le texte, ainsi que par des notes explicatives.

  • Manuel d'Épictète : nouvelle traduction française, précédée d'une introduction et d'une analyse et accompagnée d'appréciations philosophiques / par Henri Joly,...
    Date de l'édition originale : 1878 [Manuel (français). 1878] Le présent ouvrage s'inscrit dans une politique de conservation patrimoniale des ouvrages de la littérature Française mise en place avec la BNF.
    HACHETTE LIVRE et la BNF proposent ainsi un catalogue de titres indisponibles, la BNF ayant numérisé ces oeuvres et HACHETTE LIVRE les imprimant à la demande.
    Certains de ces ouvrages reflètent des courants de pensée caractéristiques de leur époque, mais qui seraient aujourd'hui jugés condamnables.
    Ils n'en appartiennent pas moins à l'histoire des idées en France et sont susceptibles de présenter un intérêt scientifique ou historique.
    Le sens de notre démarche éditoriale consiste ainsi à permettre l'accès à ces oeuvres sans pour autant que nous en cautionnions en aucune façon le contenu.

    Pour plus d'informations, rendez-vous sur www.hachettebnf.fr

  • Le manuel d'Épictète

    Epictète

    • Theleme
    • 13 Novembre 2007

    Le Manuel d'Epictète expose les principes philosophiques qui mènent au stoïcisme, doctrine qui permet de mener une vie heureuse et juste. Ce texte court est un résumé de l'enseignement d'Epictète écrit par un de ses élèves, où sont donnés, de manière logique et illustrée d'exemples quotidiens, les idées fondamentales qui permettent un accèsà la sagesse.

  • Le sage sauve sa vie en la perdant.

empty