Langue française

  • Dracula

    Bram Stoker

    Count Dracula's castle is a hellish world where night is day, pleasure is pain and the blood of the innocent prized above all. Young Jonathan Harker approaches the gloomy gates with no idea what he is about to face. And back in England eerie incidents are unfolding as strange puncture marks appear on a young woman's neck.

  • "Bienvenue chez moi ! Entrez librement et de votre plein gré » dit Dracula à son invité. Mais à partir du moment où le jeune Jonathan Harker a pénétré dans le mystérieux château du comte, les portes se referment et d'étranges forces se déchaînent... Le pouvoir maléfique du vampire s'étendra jusqu'en Angleterre et six héros courageux s'uniront contre l'horreur du mal !Le roman de Bram Stoker (1897) donne naissance au mythe du vampire. Jouant de façon moderne avec les voix narratives et confiant un rôle actif au lecteur, il fait entrer les vampires dans le paysage littéraire occidental.* Des extraits annotés * Une présentation de Bram Stoker et de l'Angleterre victorienne * Un aperçu du genre du roman de vampires et de ses adaptations cinématographiques * Des questionnaires de lecture et d'analyse de l'oeuvre * Des documents iconographiques exploités * Un groupement de textes : « Histoires de vampires »

  • Un lieu maudit Diana's Grove appelé aussi " jardin du diable " , une sinistre légende d¹un gigantesque serpent caché dans les entrailles de la terre, une belle et mystérieuse femme, Lady Arabella March, dont les pouvoirs de métamorphose sont étonnants et un jeune héros épris de la victime de Lady March, tels sont les ingrédients du dernier roman de Bram Stoker publié un an avant sa mort.
    Bâti en partie sur le modèle de Dracula, ce roman surprend par ses effets horrifiques outranciers, qui en ont fait son succès au début du XXe siècle.

    Comme pour Le Joyaux des Sept Étoiles, publié dans la même collection, la traduction a été révisée et complétée car un quart de l¹ouvrage environ restait inédit en France à ce jour.

  • Le geant invisible

    Bram Stoker

    Bram Stoker (1847-1912), auteur du célèbre Dracula, vécut toute sa vie dans la souffrance de l'exil. Une grande partie de son oeuvre est traversée par l'effroi qu'il éprouve devant une Angleterre vampirisant sa terre d'Irlande. Épidémies, fléaux mystérieux et créatures monstrueuses sont autant de métaphores d'un mal venu d'ailleurs : l'oppression du peuple irlandais par l'Angleterre.

    Le Géant invisible, recueil de trois textes, témoigne de ce sentiment de domination.

  • Dracula

    Bram Stoker


    Version abrégée d'un classique du vampirisme, suivie d'un dossier proposant un groupement de textes consacré à la figure du monstre dans la littérature fantastique et des clichés tirés des adaptations cinématographiques les plus célèbres du roman.


  • Avant d'imaginer la figure monstrueuse de Dracula qui frappa tous les esprits, Bram Stoker (1847-1912) s'est essayé avec bonheur à distiller la peur dans ses nouvelles. En véritable géographe de l'intime, il transpose ses angoisses dans une multiplicité de décors et de genres : peur du spectre de la mort dans L'Homme de Shorrox (inédit) ; peur éprouvée par un équipage avant l'attaque de cruels pirates malais dans La Palissade rouge ; imminence de l'engloutissement qui provoque les confessions de voyageurs dans La Crainte de la mort (inédit). Pour Stoker, la condition humaine est engluement dont seuls souffrance et héroïsme peuvent délivrer.

  • Assailli dans une pièce entièrement close par quelque chose ou quelqu'un, un éminent égyptologue est plongé dans un étrange état cataleptique. Puis, peu après, au même endroit, certains objets précieux disparaissent pendant que d'autres reviennent dans de troublantes et inexplicables circonstances. Et, tandis que le mystère grandit, d'autres malédictions resurgissent, dont une sous la forme d'une main momifiée.
    Une main pourvue de sept doigts. Une main où scintillent d'extraordinaires joyaux, semblables à des étoiles... Il ne s'agit pas ici de vampirisme, mais l'horreur atteint, dans ce superbe roman, des sommets - ou plutôt des gouffres - d'angoisse inattendus.

  • Dépassé par Dracula, Bram Stoker (1847-1912) demeure dans l'ombre que sa créature, au succès éclatant, a étendue sur sa vie et sur le reste de son oeuvre. Pourtant, l'écrivain est une figure troublante, profondément attachante, qui s'est choisi un double fantastique. La Coupe de cristal (1872), inédite en français, est sa première nouvelle. Fortement symbolique, « elle est symptomatique des troubles de ta personnalité qui affectaient Stoker à l'époque et il s'y met en scène sous les traits d'un tailleur de cristal qui, par son art, tente de retrouver la femme aimée qu'il a perdue ». Avec deux autres nouvelles, ce recueil développe par des fantasmagories aquatiques les thèmes chers à Stoker, le salut par l'Art, la Mort et le Mai.

  • Une nuit dans la tempête

    Bram Stoker

    • Lulu
    • 1 Octobre 2020

    Un train spécialement affrété pour une compagnie théâtrale se trouve bloqué au beau milieu de nulle part par une terrible tempête de neige. Forcés de passer la nuit dans le campement de fortune que constitue leur wagon, avec le seul soutien d'un punch brûlant, de quelle manière des gens de théâtre passent-ils le temps ? Eh bien, en racontant leurs souvenirs, plus ou moins arrangés : des comédiens enfermés dans un train sous la menace de boas constricteurs, un acteur comique engagé pour égayer une veillée mortuaire, une étonnante et juteuse spéculation sur les femmes de petite taille, un étrange accident qui pourrait bien être un meurtre, une actrice forcée de chanter jusqu'à l'épuisement par un fou dangereux, un agent publicitaire qui manque de faire lyncher la vedette dont il assure la promotion... A travers ce recueil de nouvelles, paru en 1908 sous le titre de Snowbound, Bram Stoker mélange réalité et fiction pour dépeindre, avec un humour féroce teinté de tendresse, ce milieu qui fut le sien durant les 27 ans où il exerça les fonctions d'administrateur du théâtre du Lyceum. Il nous le décrit comme un monde traversé de rivalités, de manigances, de rancoeurs et de jalousies mais néanmoins soudé par une conviction : celle d'appartenir à une sphère d'existence anoblie par l'Art, s'élevant bien au-dessus de la mesquinerie d'une société souvent pleine de mépris pour ceux qui vivent de la scène. A la suite, on trouvera le texte d'une interview que Winston Churchill accorda à Bram Stoker en 1907, dans lequel il confie le plaisir qu'il a pris à la lecture de son chef d'oeuvre, Dracula.

  • DRACULA - SEASONS FALL EDITION Nouv.

  • Izu istorioak

    Bram Stoker

    • Elkar
    • 16 Septembre 2014
  • A mysterious attack on Margaret Trelawney's father brings young lawyer Malcolm Ross into the Egyptologist's bizarre home, and the couple soon find they are battling ancient forces greater than they previously could have imagined. The Egyptian queen Tera has been awoken, and is coming to take what she believes to be hers - whatever the cost to the Trelawney family. Set in London and Cornwall, and written at a time when a fascination with the East pervaded Victorian England, The Jewel of Seven Stars reflected the perceived contrast between the Orient's savagery and moral degradation, and its exotic beauty and opulence.

  • Voici, sans doute, l'un des plus grands romans d'amour jamais écrit. Largement déformé dans l'imaginaire populaire par des films d'horreur sanguinolents, Dracula est avant tout une oeuvre magnifique pleine de finesse, mêlant frissons, sensations et aventures. Point de scènes gores mais une atmosphère, une couleur, une écriture magistrale rendent ce livre poignant et magique.
    Bram Stoker, dans ce roman épistolaire, a réussi une parfaite symbiose des différents sentiments, parfois antinomiques, habitant les héros. Il nous mène dans les recoins les plus profonds de l'âme humaine, ses peurs, ses angoisses, ses tristesses, mais aussi ses joies, sa noblesse, son héroïsme.
    Dracula n'est pas un monstre, il est une victime et ses proies le sont doublement. Ce n'est pas un châtiment que veulent lui infliger ses adversaires, mais une délivrance. Ainsi va t'il en être de ce combat sans merci que vont se livrer les forces obscures du mal et celles de l'amour et du bien.

    Mais l'amour saura t'il triompher de la mort ?

  • Au-dela du crepuscule

    Bram Stoker

    • Seguier
    • 12 Mars 2003

    Loin d'ici existe un beau Pays que nul oeil humain n'a jamais vu aux heures de veille.
    Au-delà du Crépuscule il s'étend, là où l'horizon lointain marque la frontière du jour, et où les nuages, resplendissants de lumière et de couleur, sont comme une promesse de la gloire et de la beauté qui l'entourent.

  • Assailli dans une pièce entièrement close par quelque chose ou quelqu'un, un éminent égyptologue est plongé dans un étrange état cataleptique.
    Puis, peu après, au même endroit, certains objets précieux disparaissent pendant que d'autres reviennent dans de troublantes et inexplicables conditions. Et, tandis que le mystère grandit, d'autres malédictions resurgissent, dont une sous la forme d'une main momifiée. Une main pourvue de sept doigts. Une main où scintillent d'extraordinaires joyaux, semblables à des étoiles...
    Il ne s'agit pas ici de vampirisme, mais l'horreur atteint, dans ce superbe roman, des sommets - ou plutôt des gouffres - d'angoisse inattendus.
    Le Joyau des Sept Etoiles (1903) est présenté ici pour la première fois dans sa version intégrale.
    En effet, la seule traduction disponible en langue française était amputée d'environ un tiers du texte original, supprimant ainsi l'efficacité des descriptions que Stoker s'était appliqué à donner de cette descente dans les abîmes de l'effroi. Une deuxième fin est également proposée pour la première fois au lecteur français.

empty