Terre De Brume

  • Un lieu maudit Diana's Grove appelé aussi " jardin du diable " , une sinistre légende d¹un gigantesque serpent caché dans les entrailles de la terre, une belle et mystérieuse femme, Lady Arabella March, dont les pouvoirs de métamorphose sont étonnants et un jeune héros épris de la victime de Lady March, tels sont les ingrédients du dernier roman de Bram Stoker publié un an avant sa mort.
    Bâti en partie sur le modèle de Dracula, ce roman surprend par ses effets horrifiques outranciers, qui en ont fait son succès au début du XXe siècle.

    Comme pour Le Joyaux des Sept Étoiles, publié dans la même collection, la traduction a été révisée et complétée car un quart de l¹ouvrage environ restait inédit en France à ce jour.

  • Arthur Severn, jeune Anglais qui vient d'hériter de la fortune de sa tante, découvre le Connemara, s'éprend de Norah Joyce, dont le père est honteusement spolié par Murtagh Murdock, l'usurier rural détesté par toute la communauté paysanne. Il aide son ami Dick Sutherland, géologue, à sonder la « tourbière mouvante » qui, à en croire des récits divers, serait à la fois le repaire ultime du Roi des Serpents (St Patrick n'ayant pas réussi à le chasser d'Irlande) et le lieu où est enfoui le célèbre trésor caché par les Français en 1798. Rêves et cauchemars empruntés à la tradition « gothique » ajoutent leur opacité aux mystères de la légende et de l'histoire. Par le biais de l'imaginaire collectif et individuel, l'étrange tisse ses sortilèges dans une chronique irlandaise apparemment réaliste.

  • Assailli dans une pièce entièrement close par quelque chose ou quelqu'un, un éminent égyptologue est plongé dans un étrange état cataleptique. Puis, peu après, au même endroit, certains objets précieux disparaissent pendant que d'autres reviennent dans de troublantes et inexplicables circonstances. Et, tandis que le mystère grandit, d'autres malédictions resurgissent, dont une sous la forme d'une main momifiée.
    Une main pourvue de sept doigts. Une main où scintillent d'extraordinaires joyaux, semblables à des étoiles... Il ne s'agit pas ici de vampirisme, mais l'horreur atteint, dans ce superbe roman, des sommets - ou plutôt des gouffres - d'angoisse inattendus.

  • Assailli dans une pièce entièrement close par quelque chose ou quelqu'un, un éminent égyptologue est plongé dans un étrange état cataleptique.
    Puis, peu après, au même endroit, certains objets précieux disparaissent pendant que d'autres reviennent dans de troublantes et inexplicables conditions. Et, tandis que le mystère grandit, d'autres malédictions resurgissent, dont une sous la forme d'une main momifiée. Une main pourvue de sept doigts. Une main où scintillent d'extraordinaires joyaux, semblables à des étoiles...
    Il ne s'agit pas ici de vampirisme, mais l'horreur atteint, dans ce superbe roman, des sommets - ou plutôt des gouffres - d'angoisse inattendus.
    Le Joyau des Sept Etoiles (1903) est présenté ici pour la première fois dans sa version intégrale.
    En effet, la seule traduction disponible en langue française était amputée d'environ un tiers du texte original, supprimant ainsi l'efficacité des descriptions que Stoker s'était appliqué à donner de cette descente dans les abîmes de l'effroi. Une deuxième fin est également proposée pour la première fois au lecteur français.

empty