Hachette Education

  • Sa « place, c'est la dernière. La dernière de la famille, la numéro six », celle qui « n'est pas sur la photo ». Fanny va aller se perdre dans la mer, jusqu'à ce que son père plonge et la ramène sur la plage.
    Ce sauvetage est une seconde naissance, par le père cette fois-ci, un père que Fanny Delbast enfant admire, qu'adulte elle protège et que toujours elle cherche.
    Louis Delbast, soldat perdu dans les tranchées de la Grande Guerre ou simple amateur de violettes, a cent ans, sa fille Fanny 50 : la « numéro six » raconte, rassemble les bribes du passé, éclaire le présent. Au fil des vignettes où se dessine une famille, l'écriture limpide nous interroge sur notre propre histoire et tout simplement sur nos relations aux autres.

  • « Bientôt ce sera toi qui entreras lentement dans la mer.
    J'espère qu'elle saura vous accueillir, toi et ton siècle, qu'elle te prendra tout entier, de petit Louis à vieux Louis, sans oublier aucune date.
    Je serai là, comme tu l'as été pour moi, mais je ne plongerai pas pour te sauver. » C'est l'histoire d'un rendez-vous manqué, dans une famille où l'on ne se dit pas qu'on s'aime, parce qu'on ne sait pas le dire, et parce que ça ne se fait pas. C'est l'histoire d'une femme qui se souvient de ce père adoré qu'elle a appelé si fort et qui ne l'a pas entendue. Ce temps perdu ne se rattrapera pas, on le sait bien, mais la vie a réservé une rencontre à ce père et sa fille. Ils ne peuvent à ce point s'aimer sans se le dire, ce serait trop triste.

    - Le texte intégral annoté.
    - Une interview exclusive de Véronique Olmi.
    - 6 questionnaires d'analyse de l'oeuvre conçus par une enseignante en lycée professionnel, en adéquation avec les programmes et les objets d'étude de français du baccalauréat professionnel.
    - Un dossier entièrement exploitable par l'élève.

empty