Langue française

  • Cris

    Laurent Gaudé

    Ils se nomment marius, boris, ripoll, rénier, barboni ou m'bossolo.
    Dans les tranchées où ils se terrent, dans les boyaux d'où ils s'élancent selon le flux et le reflux des assauts, ils partagent l'insoutenable fraternité de la guerre de 1914. loin devant eux, un gazé agonise. plus loin encore retentit l'horrible cri de ce soldat fou qu'ils imaginent perdu entre les deux lignes du front : " l'homme-cochon ". a l'arrière, jules, le permissionnaire, s'éloigne vers la vie normale, mais les voix des compagnons d'armes le poursuivent avec acharnement.
    Elles s'élèvent comme un chant, comme un mémorial de douleur et de tragique solidarité, prenant en charge collectivement une narration incantatoire, qui nous plonge, nous aussi, dans l'immédiate instantanéité des combats, avec une densité sonore et une véracité saisissantes.

  • Pinocchio

    Joël Pommerat

    Lorsque l'arbre au bois étonnant tombe sous l'orage, l'homme pauvre et généreux décide d'en faire un pantin. Pinocchio est né. Mais c'est un enfant naïf et cruel, qui rêve d'une vie de prince. Après Cendrillon (Babel n° 1182) et Le Petit Chaperon rouge (Babel n° 1246), Joël Pommerat revisite cet autre conte populaire et soulève les questions de la paternité, de la pauvreté et de la liberté.

empty