• Le Parc national du Mercantour est riche d'une faune sauvage que Cédric Robion a photographiée avec respect et passion.?La mise en lumière de ce travail est le fruit de nombreuses années de prises de vues réalisées en toutes saisons, à partir d'affûts spécialement construits à proximité des animaux.
    Du lièvre variable au gypaète barbu, du bouquetin à l'aigle royal, de la marmotte à l'hermine, ces espèces sauvages vivent sous nos yeux, en toute confiance et totale liberté, dans un espace naturel aux paysages à couper le souffle.
    Un texte remarquable de Caroline Audibert accompagne la traversée de ces espaces solitaires où la connaissance de chaque animal se conjugue avec la démarche tout à fait singulière du photographe qui, avec autant de discrétion que de patience, apporte une puissance et une esthétique inégalées dans le reportage animalier.
    C'est avec un plaisir non dissimulé que le lecteur se glissera dans les pas et la course de Cédric Robion afin de capter à son tour et dans ce royaume exclusif qu'est le Mercantour des images inoubliables qui remettent au coeur du projet naturaliste européen la protection de la faune sauvage.

  • - Ce guide met en lumière l'exceptionnelle biodiversité du département des Alpes-Maritimes qui rassemble à lui seul 60 % des espèces métropolitaines, dont 80 % se trouvent dans le Parc national du Mercantour.
    - Fruit d'un travail de recherche et de terrain de plus de dix ans, il constitue une véritable synthèse des connaissances actuelles.
    - Une présentation innovante et facile d'accès permet d'identifier aisément près de 2000 espèces, toutes photographiées et enrichies d'une carte de répartition.
    - Emploi d'une nouvelle nomenclature, mais conservation des synonymes pour établir le lien avec des ouvrages plus anciens.
    - En complément du livre, une application compatible IOS/Android permet une utilisation pédagogique pratique.
    - Pour tous les âges et tous les niveaux de consultation : néophyte, amateur ou spécialiste.
    - Simplicité de navigation, interactivité, critères illustrés, recherches élémentaires ou approfondies permettent d'identifier chaque plante grâce à un système de base de données efficace et maîtrisable immédiatement.

  • Le livre s'ouvre sur un texte inédit de Louis Poirion, botaniste confirmé qui a parcouru le département des Alpes-Maritimes et décrit les trois grandes parties du territoire (le littoral et les îles, le moyen pays, le massif alpin) avec leur flore adaptée au relief et soumise à la géologie et aux conditions climatiques spécifiques de ces zones. L'écriture épurée de Poirion rend ce texte érudit passionnant et d'une grande clarté. Les photographies de Nadia Loury viennent agréablement compléter cette première approche botanique.
    La seconde partie propose 33 itinéraires de randonnées botaniques dans les milieux décrits précédemment, constituant ainsi un vrai guide abondamment illustré de cartes et de photographies - près de 500 - sous forme de fiches techniques précises : cartographie IGN, coordonnées GPS, niveau de difficulté, dénivelé, distance et période la plus favorable pour l'observation des différentes variétés de végétaux.
    Le livre est complété par une application mobile compatible IOS/Android, sur laquelle on retrouve les photographies des 1300 espèces citées.
    Un index de toutes les espèces à double entrée français-latin séduira les botanistes avertis.

  • Club nautique de Nice

    Bernard Deloupy

    • Gilletta
    • 27 Novembre 2020

    Fondé à la fin du XIXe siècle, le Club nautique de Nice compte parmi les plus anciens clubs français et demeure l'un des plus célèbres au monde. Son épopée a contribué à façonner le mythe d'une Côte d'Azur plébiscitée alors par l'aristocratie. Toutes les figures du gotha international se pressaient pour participer à ses spectaculaires régates dans la baie des Anges qui rythmaient le calendrier mondain de la saison d'hiver. Plus tard, avec la démocratisation des sports nautiques, ses membres inscriront leur palmarès de victoires en voile et aviron et accéderont aux plus hautes marches des championnats de France, d'Europe, du Monde et des Jeux olympiques. Le livre, sous le regard attentif de Frédéric Pernice, vice-président du club, retrace toute cette histoire accompagnée d'une très riche iconographie, pour la plupart inédite.

  • Le Parc national du Mercantour dévoile ses paysages grandioses, ses décors naturels exceptionnels et son environnement aux couleurs et à l'atmosphère uniques.
    Près de cent cinquante photographies nous présentent les cimes vertigineuses, de vastes pâturages d'altitude, des forêts aux essences variées, des lacs pris dans les glaces hivernales ainsi qu'une faune et une flore alpines emblématiques.
    Ce territoire, totalement préservé depuis trente ans, est accessible à tous. Cet ouvrage offre à chacun la possibilité de découvrir un ensemble de sites, des plus courus aux plus secrets.

  • Les Alpes-Maritimes forment un territoire de montagnes hardies qui plongent parfois dans la Méditerranée. Edmond Chiappello, au travers de ses aquarelles, a mis l'accent sur l'harmonie et les couleurs pour nous faire vivre l'unité de ces lieux souvent chargés d'histoire. Une histoire évoquée par Claude Raybaud qui revient sur la situation géographique, l'architecture religieuse, les coutumes ou encore quelques pratiques traditionnelles remarquables de ces villages perchés.

  • Toute l'histoire de la Riviera, de Théoule à Bordighera, sur près d'un siècle (de 1835 à 1930), se lit à travers l'histoire des grandes demeures et de leurs propriétaires, personnages très riches et souvent fantasques - on trouve des châteaux gothiques, des chalets suisses, des folies baroques, des villas mauresques ou des palais vénitiens -, hivernants séduits par la douceur du climat. Après une période noire, entre 1960 et 1980, pendant laquelle l'urbanisation a contribué à la destruction d'une centaine de villas entre Cannes et Nice, les municipalités ont compris la valeur architecturale et historique de ce patrimoine incomparable et certaines demeures ont été classées.

    - De nombreuses anecdotes piquantes et une abondante iconographie d'époque, en grande partie inédite.
    - Un classement par commune et par architecte en fin de livre, pour un inventaire immédiat.
    - L'adresse des demeures encore visibles.

  • Biscotte et ses trois petits s'éveillent à la fonte des neiges. Curieux, les marmottons découvrent un objet brillant au coeur du pierrier : un bijou ? ou un débris laissé par les humains... ?

  • Son relief particulier, entre mer et montagne, rend la Côte d'Azur unique au monde. Déployant sur une bande côtière de plus d'une centaine de kilomètres plages et criques ourlées d'un bleu incomparable, les restanques d'oliviers de l'arrière-pays et les massifs ensoleillés des hautes vallées, dont le plus haut culmine à 3 143 m, offrent un terroir aux paysages naturels hors du commun. Terre bénie des dieux mais aussi terre de culture, ses nombreux festivals, ses villages perchés, sa cuisine traditionnelle, son architecture éclectique la désignent comme une destination privilégiée où chacun puisera au gré de ses envies.

  • En 2020, le Tour de France s'élancera de Nice. La messe cycliste de juillet partira de la capitale de la Côte d'Azur, transportant avec elle une histoire de plus d'un siècle. En 1906, pour sa quatrième édition, le Tour s'arrête sur la Promenade des Anglais. René Pottier, futur vainqueur du Tour cette année-là, remporte une étape longue de 345 km qui traversa les Alpes au départ de Grenoble. C'est le début d'une belle et grande histoire d'amour, d'une épopée sportive et humaine qui n'a comme rival que la grandeur des paysages parcourus. Le Tour n'aura de cesse de s'arrêter régulièrement à Nice, Cannes ou Monaco. Nombre de vainqueurs du Tour ou d'étape, se sont illustrés sur ce bord de mer et jusqu'aux sommets de ces cols azuréens d'où l'on aimerait plonger dans l'eau. Le cyclisme touche au sacré sur la Côte d'Azur.

  • Nice la Belle à colorier

    Sylvie T.

    • Gilletta
    • 17 Juillet 2020

    Certains achètent des cartes postales, d'autres font des photographies, plus rares sont ceux qui dessinent des carnets de voyages à l'aquarelle ou aux crayons de couleurs . Grâce à cet album, cela sera à la portée du plus grand nombre : les dessins de Sylvie T vous invitent à aller chercher les vraies couleurs de Nissa-la-Bella in situ en participant à la réalisation de ces images qui fixeront les instants inoubliables de votre séjour azuréen.
    À vos crayons, à vos pinceaux, à vos pastels !

  • Tiloupiot et son papa se promènent dans la forêt. Tiloupiot a faim et est prêt à dévorer tout ce qu'il voit passer devant lui. Mais tout n'est pas comestible ni adapté à la nourriture d'un loup. Au fait, que peut bien manger un bébé loup ?

  • La Provence a mille fois été illustrée et toujours pour les mêmes raisons : la beauté de ses paysages, la lumière incomparable qui éclaire ses mas de pierre et ses bastides raffinées, le charme de son patrimoine historique et la qualité de sa culture ; son art de vivre, enfin, qui la fait rechercher par le monde entier.
    À cheval sur quatre départements, le Var, les Bouches-du-Rhône, le Vaucluse, et les Alpesde- Haute-Provence, la Provence et le Lubéron déploient une palette de couleurs dans un décor naturel exceptionnel, entre Méditerranée, plaines et collines verdoyantes que cet ouvrage au travers de cent cinquante photographies environ tente de magnifier.

  • Les plus belles pages de l'histoire du basket azuréen ont été écrites par les joueurs, entraîneurs, arbitres et dirigeants eux-mêmes. De son implantation, dès 1920, à son installation définitive dans le paysage sportif, elle connaîtra de vifs soubresauts, des accélérations formidables, de terribles défaites mais aussi le déploiement des équipes féminines dans la plupart des ligues de la région. Ce récit est une incroyable épopée sportive à partager avec le plus grand nombre.

  • Lors de la transhumance, Oréo, jeune poulain, découvre les alpages, leur flore et leur faune sauvage.
    Un animal cornu va devenir son ami. Un ami, en principe, c'est pour la vie ! Mais la montagne peut receler aussi de terribles dangers. La solidarité, face au péril, permettra-t-elle à nos deux sauvageons de prolonger leur complicité et de continuer à gambader sur les versants des hauts sommets ?

  • Quarante portraits, assortis de textes de témoignages d'hommes et de femmes qui vivent et travaillent sur le territoire du Parc. Une immersion dans la nature, des rencontres avec des espèces qu'on aurait pu croire disparues, telle est la cause défendue par quelques pionniers accrochés à leurs convictions, avec patience et ténacité.

  • Crim' à la Libé

    Bernard Deloupy

    • Gilletta
    • 16 Juillet 2020

    La sixième aventure de Garri Gasiglia, attendue impatiemment par ses lecteurs favoris... vous emmènera de Nice vers la vallée de la Roya où se sont tramées des histoires sombres dont l'origine remonte au rattachement du comté de Nice à la France, il y a cent soixante ans.

  • Recoins des collines niçoises. Souvent les trésors qu'il met à jour à travers ses " balades " doivent davantage à la poésie du lieu qu'à l'orthodoxie stylistique de l'architecture. Nice n'est-elle pas la ville d'un éclectisme bigarré où la fantaisie foisonne au hasard des pentes reliant collines et vallons ? L'ouvrage révèle le charme insolite d'une mosaïque d'ambiances collectées lors de déambulations dans les passages, escaliers, calades et autres voies sans issues.
    La villa bourgeoise des années vingt. la plus modeste des " maisons de poupées " ou encore la traditionnelle maison niçoise au toit à quatre pentes fusionnent pour créer un décor truculent. Le goût pour la marche ou le jogging transforme ces parcours en savoureuses promenades architecturales. C'est justement le penchant de l'auteur pour le jogging qui l'a poussé à dessiner ces richesses qui n'ont pas encore leurs lettres de noblesse au patrimoine historique niçois..
    Et dont l'avenir demeure incertain.

  • A travers une quarantaine des plus fidèles et traditionnelles recettes niçoises et provençales, ce livret rend hommage aux produits typiques de la région. A déguster sans modération.

  • Le parler à Nice

    Richard Cairaschi

    • Gilletta
    • 5 Décembre 2006

    Attendu par des générations de lecteurs, ce livre contient près de quatre cent cinquante mots et expressions du parler courant. Des origines à la prononciation, de l'explication au contexte, truffé d'humour et empreint de culture méditerranéenne, ce petit lexique mêle le français et le niçois dans un joyeux tourbillon linguistique.

  • Les aquarelles de ces "regards sur le Mercantour" reflètent l'émerveillement de Michel Rohmer face au spectacle somptueux de nos montagnes. Chez lui, rien d'artificiel. Depuis de nombreuses années, chaque sujet a fait l'objet d'une profonde méditation, à la recherche de ce qui compte dans la perception de la montagne et plus précisément de ce qui fait la spécificité du Mercantour :
    Les territoires souriants ou austères, les villages, les lacs qui, dans leur diversité, sont une des caractéristiques du Massif, le passage des saisons, les différentes essences ; tout est noté avec précision et amour.

    Depuis son enfance, Pierre Berringer parcourt le Mercantour en tous sens et c'est pourquoi il a trouvé dans les aquarelles de Michel Rohmer l'expression de ce qu'il aime avec passion.
    Des textes ont donc surgi tout naturellement pour commenter certaines oeuvres ou pour apporter des témoignages de son vécu dans ces extraordinaires contrées du haut-pays.

    Ces "regards" sont donc une initiation idéale au Mercantour et pour ceux qui le parcourent avec passion, il est précieux de retrouver dans ces pages, l'émotion ressentie dans ces espaces qu'ils aiment, car, par l'exigence de son ascèse artistique, le peintre est parvenu à saisir l'esprit des lieux, bien au-delà des simples apparences.

  • Depuis près de deux siècles au bord de l'eau, la Promenade des Anglais est fameuse dans le monde entier. Amorcée en 1822 sur l'initiative du Révérend Lewis Way, pasteur des hivernants britanniques, et financée par lui dans le but de donner du travail aux autochtones dans la misère, elle fut décrétée par un acte du Consiglio d'Ornato du 26 mai 1832. Sujet de prédilection des peintres et des photographes, elle le fut aussi pour Jean Gilletta qui, au cours de sa longue carrière, en fit plusieurs clichés, souvenirs et témoins de l'évolution de ce site prestigieux, dont nous vous présentons ici un florilège.

empty