Saskia Goldschmidt

  • Vintage queen Nouv.

    Amsterdam, années cinquante. Koko grandit sans père, au côté d'une mère couturière abonnée aux amants violents, et se réfugie dans la confection de vêtements de poupée. Encore adolescente, elle se lance dans la vente de fripes, qu'elle restaure avec talent. La jeune fille, dotée d'un sacré caractère et d'un bagout indéniable, se fait rapidement un nom dans l'univers de la mode d'occasion et ouvre sa propre boutique à 21 ans seulement. Avec toujours une longueur d'avance, elle sillonne l'Europe des années soixante-dix pour dénicher des perles rares et entame une ascension fulgurante dans une industrie dominée par les hommes, jusqu'à devenir la reine du vintage, titre qu'elle conservera longtemps...

    Avec l'étourdissant destin de Koko, pionnière de la seconde main adulée des fashionistas et des couturiers du monde entier, ce sont quatre décennies de révolutions culturelles et sociales qui défilent sous nos yeux, depuis le Flower Power jusqu'aux années sida, la chute du mur de Berlin et l'essor de la mondialisation. Un roman nourri de rêves et d'idéaux, qui est aussi un manifeste anti-gaspi avant l'heure.

  • Motke, de son vrai nom Mordechai de Paauw, aimerait bien mourir. À quatre-vingt-dix-sept ans, il regrette le temps où son corps était encore le moteur de tous ses plaisirs, et il se fait alors le narrateur d'une existence hors du commun.
    Jeune homme, il est contraint de reprendre l'abattoir familial, mais son ambition le pousse à transformer la florissante entreprise en faisant appel à Rafaël Levine, un scientifique d'origine juive-allemande, pour lui adjoindre un laboratoire. Utiliser les déchets de l'abattoir pour procéder à l'extraction de l'insuline, puis d'autres hormones, sexuelles, voilà le projet industriel de Motke. Le succès est au rendez-vous, l'argent coule à flots. Grisé et doté d'une libido indomptable, Motke ne parvient pas à rester fidèle à son épouse Rivka et n'hésite pas à exercer une sorte de droit de cuissage sur ses ouvrières. Mais le drame se noue quand il pousse son propre frère jumeau Aron à s'administrer des doses de plus en plus élevées de testostérone...

    La fabrique d'hormones - basée sur une histoire vraie découverte par l'auteur dans les archives de sa propre famille - tient le lecteur en haleine par son sujet extrêmement original et une écriture fluide, précise. Avec pour cadre les Pays-Bas des années trente, ce roman, qui par ailleurs offre une vraie réflexion sur le rapport entre sexualité et pouvoir, n'est pas sans rappeler certains scandales sexuels récents.

empty