Actes Sud

  • Doté d'une ressemblance saisissante avec l'acteur qui joue l'inoubliable protagoniste du film "Devine qui vient dîner ?", Not Sidney Poitier est un jeune homme qui, bien malgré lui, se voit bientôt acculé à rejouer "dans la vraie vie" les situations vécues par son homonyme au cinéma. D'abord comique, cette captation d'identité vire progressivement au cauchemar lorsque le héros, qui s'évertue à se construire en tant que sujet en dépit de chausse-trappes aussi perfides qu'innombrables, se retrouve pour de bon confronté à des préjugés raciaux prétendument disparus...

  • Artiste peintre noir américain, Kevin Pace, la soixantaine, se consacre depuis plusieurs années à un tableau très grand format qu'il dissimule jalousement aux regards de tous, gardant le secret sur ses avancées comme il garde secrets bien des épisodes de sa vie. Mais aujourd'hui, c'est à sa fille de dix-sept ans de lui demander de garder un nouveau secret, le sien.
    À partir d'une réflexion fondamentale sur l'ombre et la lumière, les mutations des sentiments, les couleurs changeantes du bonheur, Percival Everett livre un roman sur le geste créateur dans tous ses états et change littéralement de registre pour offrir à son lecteur une incursion plus narrative dans sa mythologie personnelle d'homme et d'artiste.

  • À Plata, Nouveau-Mexique, Ogden Walker, shérif adjoint du comté, est chargé denquêter sur un meurtre dont il apparaît rapidement comme le principal suspect. Problème : cest lui qui nous raconte lhistoire. Faut-il croire sa version des faits ? Dans un roman quaurait pu écrire Walter Mosley sil avait lu Derrida, Percival Everett invente le polar suspect.

  • Un homme rend régulièrement visite à son père âgé qui vit dans une résidence médicalisée : il termine les histoires que le vieil homme commence, lui apporte, à sa demande, l'appareil-photo qui doit lui permettre de garder la trace d'un monde qui peu à peu lui échappe, il l'écoute et délire avec lui...
    Vision intense, car très pudique, de l'amour filial, Percival Everett par Virgil Russell, plus encore que les autres oeuvres de l'auteur, pénètre au coeur des mystères du langage et de la fiction. Autour d'un récit central rocambolesque et éminemment comique, narré par un vieillard attentif aux frasques des pensionnaires de la résidence, prolifère une galaxie d'univers imaginaires aussi inachevés que conflictuels et impressionnistes où s'incarnent les différents modes d'émergence du sens et de la création sous l'égide de la grande énigme du vivant.

empty