... En poche ? 

  • Il a suffi d'un virus lointain pour que le cours de nos vies soit bouleversé. "Vivre, ce n'est pas attendre que l'orage passe, c'est apprendre à danser sous la pluie", disaient les Anciens. Je suis convaincu que plus rien ne sera comme avant et qu'il nous faut apprendre à développer nos ressources intérieures pour vivre le mieux possible dans un monde imprévisible.
    F. L.
    Pour traverser ces temps difficiles, cet ouvrage optimiste nous invite à revenir à l'essentiel, à entretenir la joie et la sérénité malgré l'adversité. Frédéric Lenoir nous y montre comment les grands philosophes du passé, mais aussi les neurosciences et la psychologie des profondeurs, peuvent nous y aider, et pourquoi cette crise est une occasion de changer notre regard, nos comportements, de devenir davantage nous-mêmes, de mieux nous relier aux autres et au monde.

  • Lyle et sa femme Peg vivent paisiblement dans leur maison du Wisconsin. Retraité, Lyle passe ses journées au verger ou à refaire le monde avec son vieil ami Hoot. Son quotidien est illuminé par la présence d'Isaac, son petit-fils adoré de cinq ans, qui s'est récemment installé chez eux avec sa mère, Shiloh. Seule ombre au tableau : Shiloh a rejoint les rangs des fidèles de l'Assemblée des Coulee Lands - qui a tout d'une secte - et fait preuve d'une ferveur religieuse inquiétante. Quand le prédicateur décrète qu'Isaac possède des talents de guérisseur et qu'il doit les mettre au service de la communauté, Lyle se trouve confronté à un choix qui risque de déchirer sa famille.

  • « Elle aurait tant voulu vieillir avec lui. Elle aurait eu mal aux os, il aurait eu mal au dos. Ils auraient trouvé refuge dans une maison simple et tous les matins ils se seraient retrouvés dans la cuisine, leurs pas lents frottant le sol, leurs mains osseuses qui viennent se dire bonjour, s'effleurant à peine. ».
    Un soir, dans un bar, Marianne fait la rencontre de Virgile, un paysagiste talentueux et fantasque. Très vite, c'est l'évidence : ils s'aiment comme on ne s'aime qu'une fois. Emportés par une folle passion, joyeuse et festive, ils ont des projets d'avenir et, bientôt, le désir d'avoir un enfant. Jusqu'au jour où leur ciel brusquement s'assombrit et leur quotidien se mue en une lutte effrénée pour sauver leurs rêves...

  • « Quelle soirée ! Il sourit à l'adresse du réverbère qui semblait lui promettre une vie pleine de succès. Et de fait, oui, elle allait être brillante. Il se souviendrait de cette fête jusqu'à la fin de ses jours parce qu'elle marquerait pour lui un nouveau début. Effie et lui ne reparleraient pas souvent de leur lune de miel, mais quand ils le feraient, ils diraient : "Tu te souviens de cette surprise-party chez Clara ? Tu te rappelles dans quel état on était à ce moment-là ?" Et ils éclateraient de rire. ».
    Septembre 1957. Henry et Effie passent leur lune de miel à Cape May, dans le New Jersey. Hors saison, la petite station balnéaire n'offre guère de distractions - si ce n'est la découverte du plaisir -, et le jeune couple ne tarde pas à s'ennuyer. Leur rencontre avec un groupe de New-Yorkais riches et délurés va leur ouvrir les portes d'un monde insoupçonné. Cape May devient alors leur terrain de jeu : ils s'invitent dans des maisons vides, font de la voile, se saoulent au gin et marchent nus sous les étoiles... jusqu'à cette nuit où tout bascule.

  • Mon premier raconte l'histoire d'une bande de faux-monnayeurs - petits truands, trafiquants en tous genres, caïds de la haute - que leurs femmes et leurs compagnes, souvent exceptionnelles, ne sauveront pas.
    Mon deuxième décrit l'aventure du scénario de la série télévisée qu'un écrivain, sollicité par une grande maison de production internationale, construit à partir de l'enquête qu'il mène sur le terrain à Marseille.
    Mon troisième nous fait pénétrer dans les coulisses d'un tournage mouvementé.
    Mon tout est un roman virtuose à double face : d'un côté, l'efficacité implacable du thriller ; de l'autre, l'arrière-monde de la création où le magicien s'amuse et nous enchante à révéler ses ficelles. Pile le réel, face la fiction ?
    Pas si simple : les faux-monnayeurs ne sont pas toujours ceux que l'on croit...

  • « Parce que c'est ça que je veux que tu retiennes. Nos couleurs. Chaudes, franches. Je veux que ces femmes si différentes, si vivantes, si complexes qui composent ton arbre généalogique puissent t'inspirer et t'aider à savoir qui tu es, le fruit de quels voyages et de quelles passions. ».
    À la mort de Rita, surnommée « l'Abuela », sa petite-fille hérite de l'intrigante commode qui avait jadis nourri toute sa curiosité et son imagination enfantines. Le temps d'une nuit, ouvrant ses dix tiroirs, elle découvre les secrets qui ont scellé le destin de plusieurs générations de femmes, entre l'Espagne et la France, de la dictature franquiste à nos jours.
    Dans ce brillant premier roman Olivia Ruiz révèle son formidable talent de conteuse et nous offre une fresque flamboyante sur l'exil.

  • 1930. Diana Mitford et son époux, Bryan Guinness, mènent une vie flamboyante d'une capitale à l'autre, quand, à Paris, l'un des amis de Diana succombe brutalement d'une allergie. Une fin tragique, absurde, mais accidentelle. Louisa Cannon, ancienne chaperon et confidente des soeurs Mitford, n'est pourtant pas de cet avis. Elle soupçonne un lien avec le scandale ayant éclaboussé la famille Guinness deux ans plus tôt, lorsque l'une de leurs domestiques était passée à travers une lucarne - et morte sur le coup - sous les yeux de toute la haute société anglaise. Un malheureux accident, là encore, un de trop peut-être dans l'entourage du couple...

  • C'est l'une des histoires les plus connues au monde - et l'une des plus obscures. Le 22 novembre 1963, le cortège présidentiel de John F. Kennedy traverse Dealey Plaza. Lui et son épouse Jackie saluent la foule, quand soudain...
    Quand soudain, rien : le président ne mourra pas ce jour-là. En revanche, peu après, le photojournaliste Mitch Newman apprend le suicide de son ex-fiancée, Jean Boyd, dans des circonstances inexpliquées. Le souvenir de cet amour chevillé au corps, Mitch tente de comprendre ce qui s'est passé. Découvrant que Jean enquêtait sur la famille Kennedy, il s'aventure peu à peu dans un monde aussi dangereux que complexe : le coeur sombre de la politique américaine.

  • De passage en Corrèze, Margaret Williams, une Américaine quadragénaire, ne parvient pas à s'expliquer comment ses pas l'on menée jusqu'à cette bâtisse croulant sous les roses. Quelques jours plus tôt, elle se faisait une joie de retourner en France, mais ne se doutait pas que ce voyage changerait le cours de son existence.
    Sylvie, une belle femme d'âge mûr, qui semble fatiguée et vulnérable, l'accueille dans sa vaste demeure. Elle invite Margaret à prendre le thé comme si elle l'avait attendue depuis toujours. Elles font connaissance et conviennent de se retrouver le jour suivant à la même heure.
    Lorsqu'elles se retrouvent, Sylvie raconte à Margaret comment, à l'âge de dix-sept ans, elle est partie en Louisiane et y a rencontré Jack, un homme marié, aussi séduisant qu'énigmatique.
    Au fil du récit, entre les murs de ces lieux à l'atmosphère étrangement envoûtante, Margaret sent néanmoins que son hôtesse lui cache quelque chose...

  • Brillant universitaire âgé d'une quarantaine d'années, Léonard Courtillac voit, en mars 2013, les catastrophes s'accumuler dans sa vie : sa fiancé, Melinda, le quitte brutalement ; un de ses meilleurs amis, Ludovic, est décapité ; et voilà que son mentor, Michel Garousset, est assassiné en pleine rue.
    Face à ces faits dramatiques, Léonard va être amené à remonter dans le passé et à enquêter sur l'amitié indéfectible qui liait, depuis les années 1960, son père avec trois élèves et un surveillant du lycée Bugeaud, à Alger. Il devra aussi explorer les galeries souterraines qui courent sous le cimetière du Montparnasse et se lancer sur les traces d'une relique fabuleuse et d'inestimables archives historiques, disparues depuis un millénaire...
    Un suspense captivant, mêlant ésotérisme et alchimie dans un Paris insoupçonné.

  • Toscane. Alessandra est fière de la qualité des pulls et étoffes qu'elle vend dans sa boutique de Florence. Une fois par an, elle va s'approvisionner en Asie. Jusqu'à ce coup de foudre pour le cachemire rouge filé par une jeune fille, Bolormaa. Dans les steppes de Mongolie, celle-ci mène une existence nomade avec sa famille, en communion avec la nature. Mais, lorsqu'un hiver glacial décime leur troupeau de chèvres, elle doit partir travailler à l'usine, en Chine. C'est là qu'elle rencontre XiaoLi. Bientôt, dans l'espoir de se construire un avenir meilleur, les deux amies font le choix du départ. De l'Asie à l'Europe, à bord du Transsibérien jusqu'en Italie, elles braveront tous les dangers pour prendre leur destinée en main et tenter de réaliser leur rêve.

  • Séparés par des milliers de kilomètres, les jumeaux seront-ils capables d'aller au bout de leur mission ?
    Un milliardaire cherche à connaître sa lle illégitime avant de mourir... Pour la trouver, Kali sillonne les États-Unis - malgré les mesures restrictives liées à l'épidémie de coronavirus - sur les traces d'une jeune hippie ayant grandi dans une Amérique pauvre et évangélique qui ne croit pas au virus. Pendant ce temps, Odys, bloqué en Corée du Sud, lutte contre la maladie et l'omerta en compagnie d'une talentueuse hackeuse dont les révélations inquiètent la Chine.

  • Un roman de fantasy, avec des elfes, des lutins, des fées, des bourdons magiques... et des métis ogro-nains. Dans l'immense ville de Scrougne, un garçon nommé Figuin vit très mal le racisme et la misère auxquels il est confronté.
    C'est alors qu'entre en scène un banquier... Froid, inusable, immensément riche, il cherche à l'être plus encore. Il décide de creuser un fossé au milieu de la population, afin de jeter une moitié aux trousses de l'autre - qui lui achètera des armes au passage. Il lui faut un garçon un peu paumé à endoctriner, pour l'envoyer se faire exploser au milieu d'une fête de quartier.
    Catherine Dufour, avec la verve qui a fait le succès de Blanche Neige et les lance-missiles, renoue avec la fantasy pour mieux dire les désordres du monde dans lequel nous vivons, et les peines immenses qu'ils engendrent.

  • Emmanuelle vouvoie ses parents, porte des jupes bleu marine, apprend les bonnes manières. Ses cousins s'appellent Maximilien, Hugues ou Gontran. Mais elle ne leur ressemble pas. Elle a été adoptée et ignore tout de ses origines. Jusqu'à ce que le pays de sa naissance resurgisse brutalement dans sa vie. Alors elle veut soudain savoir. Frénétiquement, elle sillonne une Colombie aussi violente qu'enchanteresse, en quête de sa mère biologique, dont elle ne connaît que le prénom.
    Une mère, etc. est une histoire d'aujourd'hui. Une épopée pleine de rebondissements, une émouvante aventure à rebours. Celle d'une maternité qui se vit au pluriel. Et de ces enfants écartelés entre deux cultures, deux pays, deux passés, deux familles. Avec cette question, universelle, de l'amour filial.

  • Babinsky a un don. Un don du ciel. Il vise et il tire comme personne. Repêché dans l'orphelinat où il a grandi par un professionnel du crime, il devient malgré lui tueur à gages.
    Mais attention ! Un tueur à gages, certes, mais humaniste, et qui met un point d'honneur à son job de liquidateur : rendre heureuses ses futures victimes avant de les tuer.

  • Le sergent Lindsay Boxer réapprend peu à peu à aimer depuis qu'elle a découvert la double existence que menait son mari et que sa vie de famille a volé en éclats. Mais au moment où elle décide de lui donner une seconde chance, il est grièvement blessé dans un attentat sanglant. Emportée malgré elle dans le jeu de dupes du coupable présumé, le sergent risque sa vie, sa carrière et son couple pour lutter contre une vague terroriste sans précédent qui secoue la ville de San Francisco.
    Chahuté du début à la fin de ce nouvel opus du Women's Murder Club, on ressort de cette lecture le souffle court, comme toujours avec James Patterson.

  • Sabrina est restauratrice au musée des Beaux-Arts de Bruxelles. Elle vient de perdre sa grand-mère, Angela, et a découvert, dans la maison de celle-ci, une magnifique sculpture en argile représentant un buste féminin, signée de la main de Costanza Marsiato. Le modèle n'est autre que Simonetta Vespucci, qui a illuminé le quattrocento italien de sa grande beauté et inspiré les artistes les plus renommés de son temps.
    Qui était cette mystérieuse Costanza, sculptrice méconnue ? Comment Angela, Italienne d'origine modeste contrainte d'émigrer en Belgique après la Seconde Guerre mondiale, a-t-elle pu se retrouver en possession d'une telle oeuvre ? Sabrina décide de partir à Florence pour en savoir plus. Une quête des origines sur la terre de ses ancêtres qui l'appelle plus fortement que jamais...
    Dans ce roman d'une grande sensibilité, le fabuleux talent de conteuse de Christiana Moreau fait s'entremêler avec habileté les voix, les époques et les lieux, et donne à ces quatre destins de femmes un éclat flamboyant.

  • Malgré les traumatismes de la Grande Guerre, le travail des champs suit son cours sur les terres de Combeval, en Corrèze, en cette année 1919. Vieillissant, Charles Montagnac a dû renoncer à laisser les rênes de l'exploitation familiale à son aîné, Marcelin, revenu mutilé du front, pour s'appuyer sur son cadet, Bastien. Impétueux, le jeune homme se montre rétif à la tutelle paternelle. Charles place tous ses espoirs en Reine, l'épouse de Marcelin, seule capable à ses yeux d'assurer l'avenir du domaine. Reine ferait mieux valoir ses droits si elle pouvait donner un héritier à Combeval, mais la blessure de Marcelin l'a rendu impuissant.
    Quand Bastien impose sa fiancée, Alexandrine, sous le toit des Montagnac, les plans du patriarche semblent définitivement ruinés. Or Reine n'est pas disposée à sacrifier l'ambition de toute sa vie...

  • Du haut de ses dix-neuf ans, Vivian sait déjà qu'elle ne veut pas du destin tout tracé par ses parents. De sa bulle protégée, elle est cependant loin de s'imaginer le tourbillon incroyable qu'est New York au début des années 1940. Alors, quand après un énième échec scolaire elle est envoyée chez sa tante Peg qui possède un théâtre à Times Square, Vivian n'en croit pas ses yeux. Entre la ville qui vibre sans cesse et la troupe d'artistes et de danseuses qui cohabitent joyeusement au Lily Playhouse, Vivian découvre l'exubérance, la fête et la liberté. Surtout auprès de sa nouvelle amie Celia, une sublime showgirl... Mais un faux pas lors d'une virée nocturne fait chavirer le nouveau monde de Vivian et la renvoie à la case départ.

  • Quelque part aux franges de l'univers, une armada de vaisseaux-mondes organiques, connue sous le nom de Légion, glisse lentement dans le vide sidéral. Depuis des décennies, ses différentes factions se battent pour mettre la main sur la Mokshi, le seul vaisseau capable de quitter l'armada condamnée.
    La guerrière Zan se réveille sans souvenirs, prisonnière d'un peuple qui prétend être sa famille. On lui assure qu'elle est leur ultime chance de survie, l'unique personne capable de s'emparer de la Mokshi. Pour éviter un massacre, Zan va devoir choisir son camp. Mais comment choisir, quand vous commencez à suspecter que votre mémoire a été volontairement détruite ?

  • L'oeuvre intégrale annotée :
    Vipère au poing raconte un combat sans merci : celui que mène le jeune Jean, surnommé Brasse-Bouillon, contre sa mère, la terrible Folcoche. Face aux violences et aux humiliations quotidiennes qu'elle lui fait subir, abandonné par un père effacé et des précepteurs impuissants, Jean n'aura d'autre choix que d'entrer en résistance...
    Largement autobiographique, ce roman cruel et inoubliable est un chef-d'oeuvre de la littérature du XXe siècle.
    Nouveaux programmes.
    Dossier : Une haine fondatrice.
    Par Alice Duroux-Gauchet.
    - Biographie de l'auteur, histoire de l'oeuvre.
    - Contexte historique.
    - Guide de lecture.
    - Analyse de l'oeuvre.
    Prolongements interdisciplinaires : histoire des arts / histoire.
    Exercices écrits et oraux, questions de grammaire, groupement de textes, glossaire.

  • « C'est en Égypte qu'Arthur Lomax contracta l'habitude qui, à la suite d'expériences diverses, le conduisit finalement à l'échafaud.
    En Égypte, la plupart des touristes portent des lunettes bleues. Arthur Lomax suivait cette mode aussi incongrue que prudente. En compagnie de trois personnes qu'il connaissait à peine, mais à l'intimité desquelles il avait été forcé par les exigences du yachting, il contemplait le Sphinx. Mais Lomax s'intéressait moins au Sphinx qu'au phénomène produit par les lunettes qu'il portait. En fait, il avait déjà classé le Sphinx comme une chose complètement surfaite. Pourtant, comme il arrive souvent, déçu de ce côté-là, il avait été, de façon imprévue, richement récompensé d'un autre. Le monde était changé pour lui et, s'il avait pu le savoir, son avenir entier modifié par ces deux cercles de verre teinté. » Publié en 1924, ce récit, inspiré par les voyages que la muse et amie de Virginia Woolf a effectués, offre l'histoire singulière d'un gentleman anglais dont la vie bascule tragiquement au cours d'une croisière.

  • Quel point commun entre les Hébreux, Romain Gary, la muse haïtienne de Baudelaire Jeanne Duval, Modigliani, Hercule Poirot ou les rôles joués par Ava Gardner ? Tous sont des « métèques ». Un mot qui, en Grèce antique, désignait simplement celui qui a changé de cité, avant de devenir une insulte sous la plume de Charles Maurras puis d'être réhabilité par la chanson de Georges Moustaki. C'est ce mot devenu désuet qu'Abnousse Shalmani remet en lumière et élève au rang d'esthétique à part entière, celle du pas de côté. Le métèque, ou la figure du transfuge par excellence.
    Au fil d'un voyage littéraire et cinématographique, l'auteure déclare son « amour des sans-frontières, des sans-pays, des sans-terres ». Ample, passionnée, érudite, son ode à l'imaginaire vibre avec une urgente actualité.

  • À Ferrare, en Italie, la redoutable Lucrèce Borgia fait régner la terreur. Indifférente à la haine qu'elle suscite, mêlée à des affaires crapuleuses, la seule faiblesse de cette femme impitoyable est un jeune capitaine, Gennaro, dont elle est tombée amoureuse. Mais le destin est cruel, et Gennaro se révèle être le fruit des amours incestueuses de Lucrèce avec son frère, Jean Borgia. Gennaro ne sait rien de ses origines et Lucrèce va devoir tout faire pour le protéger alors que son époux, le duc de Ferrare, qui le prend pour son amant, a juré de le tuer.
    Créé en 1833 au théâtre de la Porte-Saint-Martin, empruntant tout autant à la tragédie qu'au mélodrame, Lucrèce Borgia est sans doute l'un des plus sombres drames de Victor Hugo.
    Édition de Sophie Mentzel

empty